Tu as arrêté la pilule contraceptive ou tu vas l’arrêter ? Tu cherches à mieux comprendre le fonctionnement de ton cycle menstruel au naturel ? Tu t’intéresses à la méthode de contraception naturelle à indices combinés ?

Dans cet article, nous allons aborder ensemble un des facteurs d’analyse dont tu vas pouvoir te servir si tu as répondu positivement à au moins une des questions précédentes : la prise de température.

Pour rappel : Les variations de températures corporelles évoluent tout au long du cycle

La température est l’un des facteurs qui évolue au long de ton cycle. Elle varie selon si tu es en période fertile ou non. Dans la méthode de contraception naturelle à indices combinés, cela constitue le premier et le plus simple des facteurs à analyser.

Nous parlons toujours de la température basale. La température basale est la température la plus basse que le corps atteint au repos.  » Lorsqu’il est au repos le corps se refroidit car le sang se concentre près des organes vitaux plutôt qu’aux extrémités. Le métabolisme et la respiration sont aussi au minimum pendant la nuit, ce qui permet d’atteindre cette température corporelle stable « .
Pour comprendre à quoi correspondent les résultats de tes prises de température et en savoir plus sur la méthode des indices combinés, nous t’invitons à lire cet article en amont !

Le QQOQCP de la prise de température

Ce petit rappel étant fait, concentrons-nous clairement sur le vif du sujet. Pour cela, quoi de mieux qu’un bon vieux QQOQCP ?

Quoi ? De quoi s’agit-il ?

Comme nous l’avons évoqué juste avant, la température et ses variations au cours d’un cycle est l’un des indices que ton corps t’envoie pour te situer quant à la période de ton cycle menstruel. Ici, nous allons détailler cette prise de température en détail.

Qui ? Qui entre en jeu ?

Toi (bien sûr) et ton thermomètre à double décimal ! Et nous insistons grandement sur le « double décimal ». Le résultat doit être extrêmement précis et 36,5 ne suffit pas, il faut savoir si c’est 36,52 ou 36,58 par exemple. Il est fort probable que tu ne le trouves pas en pharmacie, nous l’avons personnellement commandé sur internet. En voici un qui convient parfaitement pour un prix correct – Cyclotest Lady.

Cet investissement est vite rentabilisé, ton thermomètre aura une belle durée de vie.

Tu le verras plus bas, cette température se prend le matin au réveil. Et comme certains réveils sont plus difficiles que d’autres, nous te conseillons de faciliter cette prise de température en choisissant un thermomètre :

  • qui garde en mémoire ta dernière température (c’est toujours pratique)
  • qui bipe pour dire quand c’est fini (tu es sûr que ta température est prise)

Tu verras, la manipulation globale ne dure pas plus d’une minute.

Où ? Par quels orifices ?

Qui dit prendre sa température dit, orifice ! Tu as plusieurs possibilités, à toi de voir ce qui te convient le mieux :

  • par voie vaginale : la plus précise pour une prise de températures fiable
  • par voie buccale : la plus pratique mais pas forcément la plus fiable, comme par exemple, si tu dors la bouche ouverte ou quoi que ce soit
  • par voie rectale : fiable comme par voie vaginale, peut être un peu moins pratique

ATTENTION : Quelque soit l’orifice par lequel tu prends ta température, quand tu en choisis un, il ne faut plus en changer au cours d’un même cycle. Cela pourrait fausser les températures. Tu n’auras pas exactement le même résultat par voie buccale, vaginale ou rectale.

Il est également conseillé de ne pas en changer à chaque cycle différent. De toute façon cela devient une habitude une fois que tu as choisi ce qui te convient.
Tant que possible, tu veilleras aussi à positionner le thermomètre toujours au même endroit. Sous la langue côté gauche par voie buccale ou contre la paroi droite de ton vagin par voie vaginale par exemple. Le tout pour fiabiliser un maximum tes prises chaque jour.

Il est important de préciser que prendre deux fois de suite sa température (même via le même orifice) ne sert à rien et fausse les résultats. Si tu penses ne pas avoir pris ta température correctement et que tu la prends une deuxième fois, celle à prendre en compte est quand même la première ! Tout simplement car l’embout de ton thermomètre sera déjà chaud et donc ton deuxième résultat ne sera pas correct.

Quand ? Quand prendre sa température ?

Un point encore une fois ESSENTIEL, le moment auquel prendre sa température. Ce n’est pas compliqué : le matin, toujours à la même heure lorsque tu ouvres les yeux avant de poser un orteil par terre. 

Rappelons que ce qui nous intéresse c’est la température basale. Celle-ci corresposon à la température la plus basse que le corps atteint au repos, allongée. Donc lorsque ton réveil sonne, la première chose à faire est de prendre ta température. Cela dure à peine 30 secondes pas de panique ! Ensuite tu peux te lever.

Toujours à la même heure, really ?!

Comment faire en pratique, si tu as des horaires de travail différents pendant la semaine ou si le weekend tu souhaites dormir plus longtemps. Sache que deux heures d’écart par rapport à ton heure habituelle sont tolérées. Selon les femmes l’écart de températures peut être plus ou moins importants, si on ne la prend pas toujours à la même heure. Le mieux est de te fixer une heure que tu essaieras de respecter au maximum et de programmer un réveil à cette heure ci. Tu prends ta température et tu te rendors. Ce n’est pas comme si tu devais aller courir un marathon et encore moins, comme si tu devais te lever pour aller aux toilettes (ce qui, en soit, te réveillerait davantage).

Autre détail, si tu te réveilles avant que ne sonne ton réveil (disons une demi heure à 15 minutes avant), prend ta température ! Car si tu attends que ton réveille ne sonne et qu’en attendant tu gesticules dans ton lit, ta température va déjà commencer à augmenter et à être faussée ! 

Dois-je prendre ma température tout au long de mon cycle ?

Oui, tout au long de ton cycle sauf pendant tes jours de menstruations. Nous ne te conseillons pas de sauter des jours afin d’avoir un vrai aperçu global des températures de ton cycle. Ne serait-ce que pour ne pas perdre l’habitude !
Comment faire si au début j’ai tendance à oublier ? Le moyen infaillible reste encore de poser ton thermomètre sur ton téléphone ou tout près de celui ci, s’il te sert de réveil. Sinon tout proche ou dessus de ton réveil. De ce fait pour éteindre ton réveil tu tombes forcément sur ton thermomètre. Néanmoins ne t’en fait pas, ça devient vite une habitude.

Comment ? Comment je référence mes températures et qu’est-ce que j’en fais ?

Prenons 2 scénarios différents :


Mise en situation 1

  • ton réveil sonne, tu attrapes ton thermomètre
  • 30 secondes plus tard : Il bipe tu regardes la température. (Peut être que tu éclaires le cadran avec la lumière de ton téléphone pour voir ce qui est inscrit.)
  • Tu ouvres une application sur ton smartphone, tu rentres la température et tu te lèves ou tu te rendors
  • Par la suite dans la matinée ou dans la journée, tu répertories ta température sur papier sur le graphique de températures que nous mettons à ta disposition

Mise en situation 2

  • Ton réveil sonne, tu attrapes ton thermomètre
  • 30 secondes plus tard : Il bipe. Tu le reposes sur ta table de chevet et tu te lèves ou te rendors
  • Comme tu as un thermomètre qui garde la dernière température en mémoire, plus tard dans la matinée ou la journée, tu reprends ton thermomètre et tu répertories ta température du matin sur le graphique que nous mettons à ta disposition
Diagramme vierge
Exemple de diagramme rempli sur un cycle
Inscris-toi à la bibliothèque pour avoir accéder à tout nos contenus gratuits ! Tu recevras dans les quelques minutes qui suivent ton inscription pour accéder à la page. Tu retrouveras tous nos supports gratuits dont les diagrammes de température et nos guides.

Pourquoi tenir à jour un graphique de températures papier ?

Pour avoir une idée globale et très visuelle de l’évolution des températures au cours d’un cycle. Si tu veux savoir à quoi correspondent les différentes températures au fil des jours, nous t’invitons à lire l’article sur la méthode des indices combinés pour apprendre à connaitre son corps.

Pourquoi utiliser les applications smartphone dédiées au cycle menstruel avec PRUDENCE ?

Ces applications sont très pratiques pour répertorier rapidement ses symptômes, dont sa température au fil des jours.

EN REVANCHE, nous te déconseillons vivement de les utiliser pour traquer tes cycles et les utiliser comme méthode de contraception. Un article dédié sera bientôt publié à ce sujet. Donc tu peux, par exemple, comme dans la première mise en situation les utiliser pour rentrer rapidement ta température le matin, c’est plus simple que de sortir ton stylo et ton graphique papier le matin quand tu as encore la tête là où tu l’imagines. 

Pourquoi ? Pourquoi faut-il mettre la prise de température en relation avec d’autres facteurs ?

Pour faire référence à ce que nous disions plus haut, la prise de températures peut avoir un intérêt dans l’apprentissage de la compréhension de ton cycle menstruel et cela peut aussi rentrer dans la méthode de contraception naturelle à indices combinés.

Il ne s’agit alors pas de ne se fier qu’à la prise de températures mais plutôt de l’intégrer et de la combiner à d’autres facteurs tel que la glaire cervicale et les ressentis physiques pour une fiabilité contraceptive.

Mais alors pourquoi la prise de température n’est-elle pas fiable à elle toute seule ?

Tout simplement car plusieurs facteurs peuvent venir interférer avec tes résultats. Un manque de sommeil ? Une consommation d’alcool ? Un rhume ? De la fièvre ? Tu t’en doutes, tout cela peut venir fausser tes prises de températures habituelles, d’où l’importance de les mettre en relation avec d’autres facteurs qui viendront confirmer ou non ce que dit ta température.

Lorsque ton cycle fonctionne au naturel, tu te rends compte que tu ne peux pas passer à côté des signaux qu’il t’envoie. Si aujourd’hui tu prends encore la pilule, tu te dis que cela semble fou et tu te demandes comment tu vas « y arriver ». En réalité, ne panique pas car tout ce que tu auras à faire sera être attentive, le reste, ton corps s’en chargera car il sait comment faire et n’a pas oublié malgré toutes ces années sous hormones de synthèses.