Consultation

Comment bien prendre ta température pour suivre ton cycle ?

Florette & Maëlle
 • 
Publié le 17 mars 2019
 • 
Mis à jour le 27 septembre 2022

Que ce soit pour suivre ton cycle avec plus de précision ou pratiquer la symptothermie, la prise de température basale constitue un des indices à analyser pour comprendre ton cycle menstruel.

En effet, la température est l'un des facteurs qui évolue au long de ton cycle. Elle varie à l'approche de l'ovulation.

Nous parlons toujours de la température basale. La température basale est la température la plus basse que le corps atteint au repos. "Lorsqu'il est au repos le corps se refroidit car le sang se concentre près des organes vitaux plutôt qu'aux extrémités. Le métabolisme et la respiration sont aussi au minimum pendant la nuit, ce qui permet d'atteindre cette température corporelle stable ".

En Symptothermie, cela constitue le premier et le plus simple des facteurs à analyser. Pour mieux comprendre à quoi correspondent les résultats de tes prises de température et en savoir plus sur la méthode, nous t'invitons à lire cet article.

Comment prendre sa température basale ?

Quel thermomètre utilisé ?

Au cours du cycle, la température change, certes, mais de quelques dixièmes de degrés seulement. Ainsi, il te faut un thermomètre à double décimale (c'est-à-dire deux chiffres après la virgule) pour tes observations.

Tu pourras en trouver facilement sur Internet ou dans certaines pharmacies. Le plus connu et le plus utilisé est le Cyclotest Lady (15,90€ sur Bivea.fr + 10% de réduction avec le code MAVIEAPRES10).

Quelques thermomètres que tu peux utiliser pour prendre ta température basale :

  • Cyclotest Lady : 10% de réduction avec MAVIEAPRES10 sur bivea.fr
  • MySense : 5% de réduction avec MAVIEAPRES5 sur shop.bivea-medical.fr
  • Trackle : 5% de réduction avec MAVIEAPRES5 sur shop.bivea-medical.fr
  • Tempdrop : 10% de réduction avec AFMAVIEAPRES

Où prendre sa température ?

Qui dit prendre sa température dit, orifice ! Tu as plusieurs possibilités, à toi de voir ce qui te convient le mieux :

  • par voie vaginale : la plus précise pour une prise de températures fiables.
  • par voie buccale : la plus pratique mais pas forcément la plus fiable si tu dors la bouche ouverte. Si tu as tendance à dormir la bouche ouverte, essaye la prise de température vaginale ou anale, qui sera plus fiable.
  • par voie rectale : fiable comme par voie vaginale, peut-être un peu moins pratique.

ATTENTION : Quel que soit l'orifice par lequel tu prends ta température, quand tu en choisis un, il ne faut plus en changer au cours d'un même cycle. Cela pourrait fausser les températures. Tu n'auras pas exactement le même résultat par voie buccale, vaginale ou rectale.

Tant que possible, tu veilleras aussi à positionner le thermomètre toujours au même endroit. Sous la langue côté gauche par voie buccale ou contre la paroi droite de ton vagin par voie vaginale par exemple. Le tout pour fiabiliser un maximum tes prises chaque jour.

Prendre deux fois de suite sa température (même via le même orifice) ne sert à rien et fausse les résultats. Si tu penses ne pas avoir pris ta température correctement et que tu la prends une deuxième fois, prend en compte la première ! Tout simplement car l'embout de ton thermomètre sera déjà chaud et ton deuxième résultat ne sera pas correct.

Ainsi, pour résumer : Tu devras prendre ta température le matin au réveil par voie buccale, vaginale ou anale, après 5 heures de sommeil minimum et avant même de poser un pied par terre. En effet, dès que tu vas bouger ou te lever, ta température corporelle va naturellement augmenter. Si tu as un sommeil agité, des horaires en décalé, on te conseille de regarder le thermomètre TempDrop (10% de réduction avec le code AFMAVIEAPRES)

Que penser des thermomètres intelligents ?

Certains appareils calculent les phases du cycle selon différents paramètres dont, en particulier, la température. Ils peuvent être très attirants puisqu’ils nous promettent de détecter facilement les phases fertiles et infertiles, sans formation et sans connaissances particulières sur le cycle.

Nous émettons cependant une réserve quant à leur fiabilité, car ils ne se fondent (bien souvent) que sur la température et ne prennent pas en compte d’autres indices de fertilité. Dans ce cas, ces thermomètres ne reposent sur aucun des principes de la méthode symptothermique. Fais attention !

Toutefois, s’ils t'intéressent, la clé sera avant tout la compréhension de ton corps et de la méthode symptothermique. De cette manière, tu resteras maîtresse de tes analyses et tu sauras comment les appréhender en maximisant ta sécurité contraceptive (dans le cas de la symptothermie).

Comment bien prendre sa température : quelques conseils

Tous les matins, prends ta température et inscris-la dans ton application ou sur ton carnet. Tu vas constater à quel point il est satisfaisant de voir, au fil des jours, sa courbe de température se dessiner. Si tu loupes quelques jours, ce n’est pas grave, intégrez progressivement ce nouvel outil dans votre quotidien.

Pour maximiser la fiabilité de la prise de température, il est conseillé de le faire à la même heure chaque matin. Cependant, certaines femmes ne sont pas sensibles aux changements d’horaire ; tu découvriras si c'est le cas pour toi au fil des cycles.

Si ta courbe n’est pas très lisible, tente une prise de température plus longue. Même si tu as un thermomètre qui bipe, il est conseillé, en symptothermie, de prendre sa température pendant 3 minutes.

La température peut être faussée en cas de maladie, de soirée arrosée, de rendez-vous chez un ostéopathe ou un acupuncteur, de grosse dispute, de stress, etc. Tout comme pour l’heure de la prise de température, certaines femmes sont plus ou moins sensibles à ce genre de facteurs. Notez ce type d’événement sur ton graphique ou ton application afin de le savoir.

Comprendre ses variations de température

En prenant votre température au quotidien, tu vas pouvoir constituer ta courbe de température. Grâce à cela, tu identifieras un plateau de températures bas et un plateau de températures haut.

Le plateau bas s’étend des menstruations (la température peut baisser, selon les femmes, soit le premier jour des saignements, soit pendant les saignements, soit à la fin des saignements) jusqu’à la période d’ovulation.

Ensuite, vous allez observer une montée de votre température après l’ovulation, puis elle va se stabiliser et former le plateau haut de la période post-ovulatoire. La température augmente sous l’effet de la progestérone pour créer des conditions favorables à la survie d’un foetus.

Inscrire ta température sur ton graphique

Selon la méthode symptothermique, arrondis ta température à 0,05 °C près, puis note-la et trace une petite croix à l’emplacement correspondant sur le graphique. Ainsi :

  • 36,62 °C devient 36,60 °C ;
  • 36,63 °C devient 36,65 °C ;
  • 36,67 °C devient 36,65 °C.

Détecter la première augmentation de température

La première augmentation de température annonce le début de la phase lutéale. Cette indication peut être pratique pour prévoir ses règles. En effet, compte entre 10 à 16 jours dès la première montée de température et tu sauras la période durant laquelle tes règles vont arriver. Au fil des cycles, tu observeras une tendance. La phase lutéale étant une phase relativement stable chez chaque femme.

Pour détecter la première montée de température, il faut avoir réuni suffisamment de prises de température au réveil (une dizaine pour voir apparaitre une courbe) depuis tes règles.

Ensuite, voici la marche à suivre :

  1. Repére les 6 températures qui précèdent la montée (ce sont donc les dernières du plateau bas).
  2. Parmi elles, marque un petit trait sur la température la plus élevée : c’est la ligne de référence.
  3. Il faut 4 températures au-dessus de la ligne de référence pour valider l’augmentation de température. Ces points doivent être suffisamment hauts et stables. En effet, la quatrième température haute doit être au-dessus de la ligne de référence.

Ainsi, grâce à la température analysée selon ces deux critères, on pourra savoir que l’ovulation a bien eu lieu et est révolue pour ce cycle. Environ 10 à 16 jours après le premier point haut validé, on pourra s’attendre à des règles qui arriveront !

Être patiente

Pour avancer étape par étape, attends dans un premier temps la fin d’un cycle avant de relier les croix entre elles. Une fois la courbe dessinée, note tes observations au dos de la feuille ou directement sur ton graphique. Tu pourras voir un « décrochage » avec des températures plus élevées. Analyse-les grâce à la ligne de référence pour valider l’augmentation de température.

Au fil des cycles, cette étape te sera facile à réaliser. Tu pourras ensuite identifier au cours du cycle la première température haute, qui te sera utile pour prévoir vos règles.

Lire facilement sa courbe grâce à l'application Moonly

Nous te parlons depuis le début de graphique. L'écrit est un excellent moyen de se familiariser avec la méthode. Cependant, tu peux utiliser une application. Mais pas n'importe laquelle. Exit Flo ou Clue, trop de prévision qui ne prenne pas en compte les différents indices. On t’en parlait justement dans cet article.

Si tu recherches l’application parfaite, française, qui est très agréable à utiliser, on te conseille à 100% Moonly. D’ailleurs, tu as 10% de réduction sur la première année d’abonnement avec le code promo MAVIEAPRES10.

Petit point important sur la symptothermie

Elle se fonde sur des règles bien précises. Son efficacité repose sur l’analyse combinée des différents signaux de fertilité. On analyse les symptômes (« sympto »), soit la glaire ou la position du col de l’utérus, et la température basale (« thermie »). Ces indices évoluant tout au long du cycle en fonction de ses différentes phases, on peut ainsi déterminer les périodes fertiles et infertiles.

La symptothermie n’a rien à voir avec les méthodes de contraception naturelles de type Ogino (qui prédit la période de fertilité grâce à un calcul de jour et qui a conduit à un grand nombre de grossesses non désirées : les fameux « bébés Ogino »), Billings (qui se fonde sur l’analyse de la glaire cervicale seule) ou encore la méthode des températures (fondée sur l’analyse des températures uniquement).

Ce n’est pas une contraception « magique » : elle se fonde sur le fonctionnement physiologique du corps. Elle est d’ailleurs reconnue par l’OMS, qui annonce une efficacité en pratique courante (prenant en compte les erreurs humaines) de 98 %, soit un meilleur taux que la pilule (93 %).

Sources :

Soutenir le projet Ma Vie Après

Depuis 3 ans, Ma Vie Après est une plateforme sans publicité. Grâce à vous et à votre soutien quotidien, ce projet continue à vivre et à évoluer. Si toi aussi, tu penses que ces contenus te sont utiles et qu’ils peuvent l’être à d’autres, sens-toi libre de nous soutenir sur les plateformes uTip, Tipeee ou même PayPal.
Ton soutien nous est précieux alors MERCI !

Qui êtes-vous ?

Nous sommes Florette et Maëlle, deux jeunes femmes ayant arrêté la pilule et découvert les difficultés qui se cachaient derrière ce changement. Nous nous sommes senties seules, sans personne pour nous écouter, ni nous donner des solutions. C'est avec ce constat que nous avons décidé de créer Ma Vie Après : la première plateforme en ligne qui accompagne les femmes dans l'arrêt de la pilule et la reconnexion à leur cycle menstruel. Nous mettons à disposition toutes les informations que nous avons afin de répondre à toutes vos questions : articles, podcasts, publications Instagram, etc. pour un accompagnement personnalisé, vous pouvez prendre rendez-vous avec Maëlle, naturopathe.
Nous suivre sur Instagram | Nous écouter sur le Podcast | Nous lire sur la Newsletter

Tu pourras aussi aimer..

9 comments on “Comment bien prendre ta température pour suivre ton cycle ?”

  1. Bonjour, j’aimerais avoir des conseils. Vous dites qu’il faut le faire tous les jours à la même heure, mais à cause de mon travail (en 5x8) je me réveille vers 5h, 10h ou 15h au cours de la semaine, est-ce que je peux quand même essayer de prendre ma température dans ces conditions ou cela ne sert à rien ?

    1. Bonjour ! Certaines femmes sont très sensibles aux horaires, d'autres pas du tout. Il faut essayer. Voir si tu arrives au fil des cycles à lire ta courbe de température. Si tu veux être sûre de toi et de la prise, on ne peux que t'inviter à prendre rendez-vous avec une conseillère en symptothermie. Ca vaut vraiment la peine surtout dans un cas comme le tien. TU peux consulter ce lien : https://moonlyapp.com/annuaire-formations/moonly-university/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Inscris-toi à la newsletter

Et reste au courant des derniers articles sortis, de nos contenus, des consultations, des promotions, etc.
Nous utilisons Sendinblue en tant que plateforme marketing. En soumettant ce formulaire, vous reconnaissez que les informations que vous allez fournir seront transmises à Sendinblue en sa qualité de processeur de données; et ce conformément à ses conditions générales d'utilisation.
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
Ma Vie Après décline toute responsabilité concernant les propos présentés. Tous les conseils ne sauraient remplacer un médecin ni se substituer à un traitement médical. Il appartient à tous de prendre ses responsabilités en matière de sécurité et de connaissances de sa condition physique. Ma Vie Après ne saurait être tenu pour responsables des conséquences qui découleraient de l’utilisation du site ni, bien sûr, en cas d’interprétation erronée.
Copyright © 2021 Ma Vie Après. All rights reserved.
Mentions légales
crossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram