Tu as arrêté la pilule contraceptive ou tu vas l’arrêter ? Tu cherches à mieux comprendre le fonctionnement de ton cycle menstruel au naturel ? Tu t’intéresses à la méthode de contraception naturelle à indices combinés ?

Dans cet article, nous allons aborder ensemble un des facteurs d’analyse dont tu vas pouvoir te servir si tu as répondu positivement à au moins une des questions précédentes : la glaire cervicale ?

Qu’est-ce que la glaire cervicale ?

La glaire cervicale, aussi appelée « pertes blanches », constitue un deuxième facteur d’analyse, qui te donne des indices sur la période de ton cycle menstruel. Elle est régi par le flux de nos hormones du cycle menstruel, la LH et la FSH sécrétées par l’hypophyse. Ces deux hormones orchestrent la production de progestérone et d’œstradiol (un des œstrogènes). Ces dernières sont sécrétées par les ovaires au cour du cycle. Ces derniers ont un impact majeur sur la texture de la glaire cervicale.

Il faut d’abord comprendre le rôle clé des pertes vaginales dans notre cycle menstruel.

  • En période fertile : La production d’œstradiol augmente crescendo jusqu’à l’ovulation. C’est ce qui rend la glaire cervicale de plus en plus filante et glissante à l’approche de cette période. Elle agit comme un lubrifiant naturel. Elle facilite grandement le passage, le cheminement et la durée de vie des spermatozoïdes dans ton utérus.
  • En période infertile : La production de progestérone suite à l’ovulation change radicalement la texture des pertes vaginales. Elle devient tel un maillage/filet impénétrable. Sa texture est cassante et collante. Cela participe à barrer la route aux spermatozoïdes, le vagin est plus sec.

Comment l’analyser ?

On retrouve la glaire cervicale à l’intérieur du vagin. De ce fait elle s’écoule souvent et se retrouve sur la vulve (l’entrée du vagin) et au fond de ta culotte.

Où la trouver ?

Pour la prélever, le mieux est alors de la récupérer directement sur la vulve. Tu peux ensuite l’évaluer sa texture entre tes deux doigts, pouce et index. (voir plus bas les différentes textures)

Quand la prélever ?

Le moment idéal c’est le matin, la première fois que tu vas aux toilettes. Mais, tu peux aussi l’observer à tout autre moment de la journée. Cela peut paraître déroutant de prime abord car nous ne sommes pas toujours habituées à toucher notre propre corps. En revanche avec un peu de pratique cela deviendra tout à fait normal et naturel, comme le reste :).

Au début, il est peut être un petit peu difficile de noter la différence entre les textures. C’est pourquoi, il est importance de bien l’analyser tout au long du cycle et de répertorier ces infos sur ton graphique de températures, pour bien faire le lien entre ces deux facteurs (télécharge ton graphique de température).

C’est au fur et à mesure, et en couplant tes résultats avec le reste des analyses (températures, sensations, humeurs), que la différence va se faire de plus en plus évidente !

Les différentes textures de la glaire cervicale

Nous l’évoquions plus haut dans cet article, nous distinguons essentiellement deux textures différentes au long du cycle. Le cas échéant, lorsque ton vagin est vraiment plus sec (comme les ⅔ premiers jours juste après tes menstruations) tu peux ne rien “trouver”.

La glaire cervicale filante :

Pour imager c’est vraiment celle qui permet aux spermatozoïdes de glisser et de maximiser leur durée de vie à l’intérieur de ton utérus, en vue d’une future ovulation.

Rappelons par ailleurs que le cycle menstruel est construit autour de la perpétuation de l’espèce humaine que tu veuilles des enfants ou non, c’est comme ça. Ensuite tu as justement le choix en écoutant ton corps et en observant tes cycles d’éviter la période d’ovulation, ou d’en profiter.

Lors d’un cycle, au moment de la période d’ovulation qui dure quelques jours, tout est mis en œuvre pour faciliter une fécondation.

Imagine une équipe entière dédiée à la « mission fécondation« . Tout le monde y met du sien, la glaire cervicale filante, le flux d’hormones qui favorise la libido etc.

Comment l’identifier ?

Revenons à la texture de ces pertes vaginales. C’est très important de pouvoir comparer la texture à quelque chose que l’on connaît et que l’on peut se représenter. Il faut bien se dire une chose, sous pilule tu n’as pas de glaire cervicale ! C’est d’ailleurs un des principes de fonctionnement des hormones de synthèses injectées par la pilule.

Donc, si tu viens de l’arrêter ou que tu ne l’as pas encore arrêtée, tu te demandes certainement ce que ça fait d’avoir de vraies pertes blanches. Tu ne comprends potentiellement pas à quoi cela peut ressembler !

DON’T PANIC, c’est là que nous faisons entrer sur scène, LE BLANC D’OEUF. Tu l’auras compris, niveau texture c’est ce qui se rapproche le plus du côté filant et visqueux de ta glaire cervicale en période fertile. Celle ci s’étire sans se casser entre tes deux doigts.

GIF à l’appui ci dessous !


En période fertile tu n’as pas besoin de la chercher bien loin, les pertes vaginales savent se faire remarquer. Ca s’apparente à la piscine dans ton slip (au début ça peut surprendre). Au niveau sensation tu peux presque confondre cela à tes pertes de sang lors des menstruations. ET C’EST TOUT A FAIT NORMAL ! Ce n’est pas sale, ce n’est pas dégoûtant, c’est ton cycle au naturel. Alors prend plaisir à le voir s’exprimer pleinement ! C’est un signe de bonne santé.

La glaire cervicale cassante/collante :

A l’inverse, en période infertile ta glaire cervicale a une toute autre allure. Tu peux parfois avoir du mal à la trouver tant elle ne coule pas jusqu’à ta vulve, comme les pertes vaginales en période d’ovulation. Dans ce cas c’est déjà un signe en soi qu’elle n’a pas la même texture. Cependant pour t’en assurer et t’en rendre compte, tu peux aller la chercher à l’intérieur de ton vagin (pas bien loin).

Comment l’identifier ?


D’un point de vue texture, tu peux la comparer à du yaourt séché ou du lait caillé. Nous avons pris soin de te mettre une photo à l’appui pour que ce soit plus clair. Sur l’opercule des pots de fromage blanc ou de yaourt de 400g, il y a toujours une fine couche de yaourt. Lorsque le pot est ouvert depuis ½ jours, cette couche a légèrement séchée. Lorsque tu la manipules entre tes deux doigts, cela donne ce que tu vois sur le GIF ci dessous. C’est ce qui se rapproche le plus de ta glaire cervicale en jours infertiles 🙂

Te voilà passée professionnelle dans l’art de prélever et d’observer ta glaire cervicale. C’est un des premiers pas pour apprendre à découvrir comment fonctionne ton corps au naturel.

La texture de la glaire cervicale, la prise de tes températures et tes ressentis corporels au cours du cycle sont tous de précieux indices. Nous t’invitons à combiner les résultats pour avoir une réelle compréhension de ton cycle au naturel 🙂

Si tel est ton souhait avec ton partenaire, après plusieurs mois post pilule, et en ayant accumulé une pratique et une maîtrise quant à l’observation et l’analyse de ces facteurs, vous pouvez décider d’utiliser les indices combinés comme méthode de contraception naturelle.

En effet, outre le fait de te permettre de comprendre comment fonctionne ton corps, cela a aussi l’avantage de pouvoir être utilisé en mode conception ou contraception. Le tout est encore une fois, en période fertile, soit de prendre ses précautions et se protéger avec une méthode barrière type préservatif, soit d’en profiter si vous souhaitez avoir un enfant. La méthode de contraception a indices combinés est expliquée en détail dans cet article.