Consultation

Chute de cheveux à l'arrêt de la pilule : Que faire ?

Florette & Maëlle
 • 
Publié le 11 juin 2021
 • 
Mis à jour le 7 juillet 2022

La chute de cheveux fait partie avec l'acné d'un des grands type d'effets secondaires à l'arrêt de la pilule. Dans cet article, nous allons voir pourquoi on peut faire face à une chute de cheveux lors de l'arrêt de notre contraception hormonale. Nous allons également voir comment agir à différents niveaux pour enrayer cette chute ! Comme toujours, des solutions existent au syndrome post pilule. L'effet chute de cheveux post pilule ne déroge pas à cette règle et nous allons te le prouver !

Nous rappelons avant toute chose que cet article ne remplace pas un diagnostic établi par un médecin et les conseils partagés ne sauraient se substituer à un traitement médical en cours.

Le cycle d’un cheveu

Pour bien comprendre ce qui se passe sur notre tête, reprenons les bases. Comme beaucoup de choses dans la vie, le cheveu est aussi soumis à un cycle bien précis. 

  • La phase de pousse d’un cheveu est la phase anagène, elle peut durer de 3 à 7 ans. En gros, pendant cette phase le cheveux est “nourri” à la racine et croît. 
  • La phase suivante est la phase catagène qui dure environ 3 semaines et qui est une période de régression, le cheveux se détache progressivement du follicule pileux.
  • La phase télogène, dernière phase du cycle pendant laquelle le cheveux “mort” est chassé par le nouveau cheveux qui arrive. Cette phase peut durer de 3 à 6 mois.
cycle du cheveux - chute de cheveux à l'arrêt de la pilule

L’importance de comprendre un minimum le cycle de vie du cheveu permet simplement d’appréhender un peu mieux sa chute. En effet, en cas de chute de cheveux (importante), ce n’est pas l’instant où on détecte la chute qui est le plus important. C’est ce qui s’est passé environ 3 mois avant qui compte le plus. C’est l’explication typique de la chute dite réactionnelle on parle aussi d'effluvium télogène. Nous en reparlerons justement plus bas.

Identifier son type de chute de cheveux

Le meilleur conseil que l'on puisse te donner pour identifier ton type de chute de cheveux est de te diriger vers un professionnel de santé (dermatologue). Ainsi, tu pourras avoir un diagnostic clair et précis, sans faire d'auto-diagnostic et tu pourras ensuite savoir clairement comment agir. On n'agit pas sans savoir. Ici on va, pour information, te présenter des principaux types de chute de cheveux.

On distingue en effet plusieurs types de chute de cheveux, dont deux principaux : 

  • L'alopécie androgénétique, qui est une perte graduelle des cheveux dûe à une sensibilité des follicules pileux. Pour plus d'information à ce sujet nous te recommandons le site de l'Association La Tresse.
  • Les chutes diffuses passagères, qui se caractérise plutôt par une chute marquée et soudaine et qui est généralement liée à une réaction suite à un évènement qui procure globalement toujours une forme de stress physiologique.

C’est de la chute diffuse passagère (chute réactionnelle) dont nous allons parler plus en détail dans cet article car c’est le type de chute qui est plus largement relevée à l’arrêt de la pilule. Nous avons plus de 2,5 milliards de follicules pileux sur le cuir chevelu. Les cheveux que nous retrouvons lorsque nous les perdons sont en grande majorité des cheveux qui sont dans la phase télogène (cheveu ayant terminé son cycle de pousse et chassé par un nouveau cheveu).

Stress et chute de cheveux ? Quel est le lien ?

Quand l'arrêt de la pilule entraîne une chute de cheveux...

A l’échelle de l’organisme, l’arrêt de la pilule procure un stress physiologique, c’est un gros changement. D’un coup, l’organisme n’est plus exposé à des quantités d’hormones de synthèse qu’il a connu pendant parfois de nombreuses années.

Le corps se retrouve dans un déséquilibre hormonal (normal) avant de pouvoir retrouver son équilibre. Ce déséquilibre, il va chercher à le compenser comme il le peut. Sur ce chemin pourront apparaître d’éventuels troubles que l’on appelle souvent les effets secondaires post pilule

De fait, le stress physiologique engendré par cet arrêt correspond plutôt à la chute de type réactionnelle, comme nous l’avons vu précédemment. C'est-à-dire une chute déclenchée par une forme de stress, un événement particulier ayant déstabilisé l’homéostasie (faculté de l’organisme à se maintenir en équilibre) du corps.

Par ailleurs, à l’arrêt des hormones de synthèse, outre le déséquilibre des hormones sexuelles principales chez la femme (œstrogènes et progestérone), il y a aussi la testostérone qui a un impact important sur la chute de cheveux. En effet, chez l’homme comme chez la femme un taux de testostérone élevé aura tendance a accentuer la chute de cheveux. Il se trouve qu’en post pilule le taux de testostérone peut subir un “effet rebond”. C'est-à-dire qu'il va augmenter au-delà de son taux moyen (chez la femme). Ceci dit, un taux élevé de testostérone est généralement apparenté aussi à un excès d’œstrogènes (dont à un déséquilibre hormonal plus global). Selon nous, il faut toujours replacer ces déséquilibres dans le contexte GLOBAL de déséquilibre hormonal engendré par l’arrêt.

Quand la chute de cheveux peut-elle arriver à l'arrêt de la pilule ?

Sur notre compte instagram, nous avons fait un sondage en vue de la préparation de cet article. Nous avons posé différentes questions :

  • Avez-vous remarqué une perte de cheveux à l’arrêt de la pilule : 45% ont répondu oui et 65% ont répondu non.
  • A quel moment avez-vous remarqué le début de la chute : la majorité des personnes ont répondu dans les 3 mois suite à l’arrêt.
  • Combien de temps a duré la chute : la majorité a répondu plus de 3 mois.

La question qui met le plus en valeur ce que l’on a expliqué précédemment dans cet article est de savoir à quel moment la chute est survenue. Pour la plupart des personnes c’est arrivé dans les 3 mois post pilule. C'est environ le temps qu'il faut pour que le cheveux arrivé en phase télogène, ne chute.

Différentes solutions en cas de chute de cheveux

Rappel important

On ne peut pas arrêter/stopper une chute de cheveux en cours.

En gros, la chute de cheveux à l'arrêt de la pilule ne peut pas être empêchée ou stoppée quand elle a commencé.
Ça parait logique quand on l'explique très simplement : un stress physiologique va faire passer des cheveux en phase télogène, on ne peut ensuite pas refaire passer les cheveux en phase précédente. Des cheveux passés en phase télogène finiront forcément par tomber.
Donc tous les conseils que l'on va te partager ici, sont à prendre comme des conseils qui permettent, de façon générale, de contribuer à la bonne santé de tes cheveux et à optimiser leur cycle.

Rétablir l’équilibre hormonal

Quand déséquilibre hormonal il y a, on va donc chercher avant tout à rééquilibrer tout ça. On sait, on enfonce des portes ouvertes mais bon… Il faut bien 🙂 . Parce qu’en fait tout est lié au déséquilibre hormonal qui est engendré par l’arrêt.

L’alimentation

L’alimentation est toujours un levier d’action important sur lequel on peut jouer pour aider à l’organisme à retrouver un meilleur équilibre en post pilule. Pour lutter contre la chute de cheveux, on peut déjà veiller à apporter toutes les ressources fondamentales dont le corps a besoin au quotidien, afin d’être sûr qu’il ne manque de rien. 

Les 3 aliments à ne pas négliger pour optimiser la santé de tes ongles et de tes cheveux 

Comme toujours pour l’équilibre hormonal, il est crucial d’apporter les briques fondamentales. En alimentation, les briques fondamentales correspondent aux macronutriments. Ce sont les éléments structurels de base dont l’organisme a besoin au quotidien, en quantité adaptée ! C'est donc surtout sur la structure et sur le volume alimentaire qu'il faut se concentrer.

Les catégories d'aliments essentiels

Donc en fait les 3 aliments sont plutôt, les 3 catégories d’aliments essentiels, à savoir :

  • Les protéines : elles fournissent la part d’acides aminés qui sont essentiels car ils représentent les fondations. Lorsque l’on mange peu de protéines ou que celle-ci ne sont pas adaptées à notre physiologie (consommation de protéines végétales pas assez bien assimilées par l’organisme par exemple) cela peut clairement tendre à accentuer une perte de cheveux. La kératine est la protéine qui forme les cheveux et les ongles, elle est synthétisée grâce aux acides aminés, notamment via les acides aminés souffrés (on en retrouve beaucoup dans les poissons et la viande). Consomme notamment les pièces principales (œufs, viande rouge/blanche, abats, poisson, produits laitiers, légumineuses), tu peux aussi compléter avec d’autres sources (graines germées, pollen,…). 
  • Les glucides : ils sont essentiels car ils représentent le principal carburant de notre organisme. Il est donc important de les avoir en quantité adaptée pour favoriser l’équilibre. Les glucides sont à la fois les légumes, les fruits, les tubercules (patate douce, pomme de terre…), les châtaignes, les céréales (blé, petit épeautre, sarrasin, riz)… 
  • Les lipides : eux aussi sont très importants. Ils participent notamment à la synthèse du cholestérol qui est l’un des précurseurs de certaines de nos hormones sexuelles. Et on le rappelle, en cas de perte de cheveux due à l’arrêt de la pilule, on a tout intérêt à favoriser le retour de l’équilibre hormonal 😀 ! Ça passe notamment par la consommation d’acides gras saturés, que l’on retrouve dans les œufs, la viande, les produits laitiers… Si tu le peux, choisis des produits de bonne qualité (de qualité biologique et de circuit court, éleveurs et producteurs de vos régions). Les bénéfices nutritionnels de ces produits sont 100% relatifs à la qualité des produits consommés. Néanmoins, si tu n'en as pas les moyens (ou pas tout le temps), ne te prive pas de ces éléments pour autant, ton corps en a besoin !! Même avec une qualité un peu inférieure, les protéines et les lipides seront quand même présents dans ces produits et c'est très importants !
Apporter des vitamines, antioxydants et minéraux

Le stress physiologique engendré par l’arrêt de la pilule, peut être l’un des éléments qui va avoir tendance à pousser l’organisme à puiser dans ses réserves minérales. Cela afin de “compenser” ce déséquilibre et d'essayer de trouver un équilibre tant bien que mal.

L’idée va donc être de veiller à rebâtir les réserves minérales de l’organisme avec certains éléments clés qui peuvent y aider, au-delà des apports fondamentaux que nous avons présentés précédemment. Pour cela, tu peux miser sur :

  • La consommation de fruits et légumes frais, qui apportent des vitamines, des minéraux, des fibres. Cela peut aussi être à travers la consommation de jus de légumes fait avec un extracteur de qualité (moins de 60 tours par minute, par exemple ceux de la marque Kuvings).
  • Une cure de poudre d’ortie : l’ortie est une plante très reminéralisante et très nutritive. Elle est idéale notamment à l’arrêt de la pilule pour soutenir l’organisme en profondeur. Par ailleurs, elle contient aussi de la silice, une molécule particulièrement intéressante pour la santé des phanères (ongle, cheveux) et de la peau. On peut la consommer en cure de 3 mois, à raison d’une cuillère à café diluée dans un grand verre d’eau le matin à jeun. Voici une poudre d’ortie que nous pouvons conseiller : La poudre d'ortie de Nutripure.
  • Le plasma marin, qui est de l’eau de mer filtrée selon un processus très particulier. Sa richesse minérale permet de soutenir l’organisme aussi de façon très pertinente. Il est très facilement assimilé par le corps. On le consommera plutôt dans sa version isotonique (du plasma marin pur dilué dans de l’eau), sur une période de 3 à 4 mois par exemple à l’arrêt de la pilule ou en cas de chute de cheveux. En général, on peut consommer 20 à 30cl de plasma isotonique par jour. Voici la marque de qualité que nous pouvons conseiller : Odevie
Comment intégrer ces conseils ?

L’idée ne sera pas d’intégrer tous ces éléments en même temps dans ta routine, ça ne sera pas plus efficace. En général, le mieux est l’ennemi du bien :). Ce sont plutôt des pistes que nous te apportons ici pour te guider. Certains éléments te conviendront peut-être mieux que d'autres. Idem, ce sont des éléments que l’on peut utiliser plutôt comme usage de fond, plusieurs fois par semaine. Ou alors comme cure transitoire sur 2 à 3 mois, tous les jours.

La santé de la sphère intestinale

La santé de la sphère intestinale est aussi à prendre en compte. En effet, même si tu cherches à apporter de super ressources par l’alimentation ou avec certains éléments clés (poudre d’ortie etc.), il est primordial que ta muqueuse digestive soit en capacité d’absorber tous ces éléments. De fait, un travail sur l’écosystème digestif peut parfois être nécessaire pour permettre un réel équilibre général. Restaurer, renforcer et protéger la sphère digestive sont des actions qui peuvent rentrer dans le cadre d’un protocole de naturopathie personnalisé. Nous pouvons voir cela ensemble pour te guider et trouver les éléments qui conviendront pleinement à TES besoins. Pour cela, tu peux “prendre rdv pour une consultation de naturopathie”. Tu peux aussi “m’envoyer un email” pour savoir si je peux t'accompagner et me partager ta problématique plus en détails.

Naturopathie à l'arrêt de la pilule avec Maëlle Kaddah

Oxygénation ++

Pour une masse capillaire optimale selon ta nature de cheveux, il faut aussi et avant tout s’occuper du terrain sur lequel pousse les cheveux, à savoir : le cuir chevelu. Le cuir chevelu est oxygéné en permanence par une multitude de vaisseaux sanguins. A travers ces vaisseaux circulent des micronutriments et circule aussi bien sûr l’oxygène.

Un cuir chevelu mal “oxygéné” donc qui bénéficie d’une circulation sanguine assez pauvre, ne pourra pas participer correctement à la pousse et à la “santé” globale de la masse capillaire.

La bonne circulation sanguine est donc primordial, que ce soit pour “monter” jusqu’au cuir chevelu mais aussi pour aller jusque dans les extrémités (par exemple les pieds, les mains…). Lorsque l’on a tendance à avoir une mauvaise circulation, c’est souvent les extrémités qui en pâtissent. On va donc chercher à bien oxygéner l’organisme. Pour cela, plusieurs pistes sont à considérer :

Bouger !

Bouger son corps, le mettre en mouvement. Que ce soit par une activité physique quelle qu’elle soit et qui te plaise, mais aussi au quotidien, monter les escaliers, porter des courses, marcher, danser, tirer des choses, faire le ménage… Sont autant d'activités qui permettent de réveiller un peu l’organisme et favoriser la circulation. En gros, ne pas rester dans la même position toute la journée, ou en tout cas, faire en sorte de changer de position et de faire quelques pauses pour bouger.

Respirer !

La respiration aussi par définition permet d’augmenter l’oxygénation de l’organisme. Respirer correctement ça peut aussi s'apprendre. On a souvent tendance à avoir une respiration peu profonde et peu régénérante pour notre organisme. Dans le concret ce que l’on peut essayer de faire c’est, par exemple, prendre plusieurs moments dans la journée pour se poser ne serait-ce que 2 à 5 minutes et prendre le temps de respirer en conscience en pratiquant la respiration abdominale. Ou aussi en pratiquant la cohérence cardiaque par exemple.

Des solutions en externe

En parallèle des conseils en interne, tu peux aussi avoir quelques actions en externe qui te permettront de prendre soin de ton cuir chevelu. Les solutions externes sont intéressantes mais elles restent complémentaires au reste, à elles seules, elles ne permettront pas de résoudre le problème. Donc n’hésite pas à les intégrer en complément :). De nouveau, aucune solution externe ne saurait arrêter/stopper une chute de cheveux. Celles-ci peuvent éventuellement permettre de favoriser un cuir chevelu plus "sain".

Recette de masque anti chute pour les cheveux

Certaines poudres sont très intéressantes pour prendre soin du cuir chevelu, voici une recette simple, pour laquelle il te faudra : 

  • De la poudre d’ortie (et oui, elle est aussi utile en usage externe !)
  • De la poudre d’amla
  • Du gel d’aloe vera ou du sirop d’agave
  • De l’eau à 80/85 degrés
  • Mélange l’ensemble des poudres dans un récipient. Tu peux faire moitié/moitié entre ortie et amla en adaptant la quantité selon tes besoins. Tu n’es pas obligée de recouvrir ta chevelure, c’est surtout à appliquer en racines. Donc normalement tu devrais pouvoir faire l’ensemble de ton cuir chevelu avec 40 à 50g de poudres au total.
  • Mouille les poudres avec un peu d’eau, jusqu’à obtenir une texture homogène mais pas trop liquide.
  • Ajoute 1 à 2 cuillères à soupe de gel d’aloe vera ou de sirop d’agave, cela facilitera aussi la pose.
  • Applique le mélange en racines, essaye de bien l’appliquer raie par raie. 
  • Recouvre tes cheveux avec une charlotte, puis avec une serviette par-dessus.
  • Laisse poser 15 à 20 minutes et ensuite tu peux réaliser ton shampoing.

Tu peux faire ce mélange 1 à 2 fois par semaine en phase d’attaque. Et ensuite 2 fois par mois par exemple.

Attention à veiller à ce que ce mélange n’assèche pas trop ton cuir chevelu. Si tel est le cas, espace les poser et ajoute davantage de gel d’aloe vera. 

Les produits de soin pour les cheveux

Il existe mille et un produits pour les cheveux vendus dans le commerce, soit "naturels" soit "conventionnels", beaucoup se vantent d'être anti-chute, mais on le rappelle, on ne peut pas stopper une chute de cheveux déjà entamée. Donc non, malheureusement il ne faut pas se fier aux allégations marketing.
Tout simplement, nous t'encourageons à utiliser des soins cheveux qui te conviennent. Aucun n'est fondamentalement meilleur que d'autres. Il faut tester et voir ce qui convient à tes cheveux / ton cuir chevelu. Les produits dits "bio et naturels" ne seront pas moins nocifs ou meilleurs que les produits dits "conventionnels". Il n'y a pas de barrière entre les deux.

Pour savoir comment choisir des produits qui pourraient te convenir, nous te conseillons ce site et ces vidéos YouTube.

Que penser des compléments alimentaires pour les cheveux ?

En fait, y’a quoi dedans ?

Les compléments alimentaires contre la chute de cheveux contiennent souvent des vitamines du groupe B. Parfois on retrouve des composants comme la silice (de prêle et/ou d’ortie), parfois aussi certains extraits de plantes (notamment du romarin). En somme, ce sont des éléments que l’on retrouve dans le cadre d’une alimentation variée et bien structurée.

Tu le sais peut-être, sur Ma Vie Après nous recommandons rarement de prendre des compléments alimentaires pour des problématiques d’acné ou de chute de cheveux par exemple. Car souvent et comme indiqué précédemment, les éléments clés dont le corps peut avoir besoin pour retrouver son équilibre se trouvent dans l’alimentation.

L’alimentation n’est-elle pas suffisante ?

Les éléments tels que les vitamines du groupe B, les minéraux et certaines enzymes, sont facilement assimilés lorsqu’ils proviennent de l’alimentation. A part des carences avérées (auquel cas c'est à voir avec ton médecin) tu n'as pas de nécessité à te supplémenter avec ce type de compléments. Par ailleurs, et comme nous l’avons rappelé précédemment, la santé de la sphère digestive et la capacité d’absorption de la muqueuse digestive sont à considérer avant l’ajout de quelconque complément alimentaire. Car si la muqueuse intestinale est sensibilisée, les compléments que tu cherches à apporter seront, au mieux, assez peu assimilés et au pire la plus grande partie finira dans vos selles. 

Notre conseil

Concentrez-toi d’abord sur le fait d’avoir un apport alimentaire optimale et vraiment équilibré et n’hésite pas à te faire accompagner par un naturopathe ou un.e diététicien.ne si besoin pour faire un travail sur la sphère digestive.

Mes cheveux graissent plus vite depuis l’arrêt de la pilule

A quoi est-ce dû ?

Ce n’est pas le sujet principal de cet article, mais arrêtons-nous rapidement sur la question des cheveux qui graissent plus rapidement à l’arrêt de la pilule.

Cela est en fait généralement lié au fait qu’à l’arrêt de la pilule, le foie peut facilement être surchargé (de façon momentanée). Lorsque le foie est surchargé, c’est généralement la peau qui va rapidement prendre le relais. Cela peut se faire par deux portes de sortie :

  • Les glandes sébacées : ces glandes produisent davantage de sébum. C’est pour cela que l’on a les cheveux (et la peau) qui peuvent être plus gras, plus rapidement.
  • Les glandes sudoripares : on peut aussi noter l’augmentation de la transpiration.

Rassure-toi, cela peut faire partie du processus par lequel le corps va passer. Cela afin de retrouver un certain équilibre mais ce n’est pas obligatoire et de plus, c’est temporaire !

Notre conseil

Les conseils évoqués précédemment te seront dans tous les cas utiles. Tu vas aussi chercher à soutenir le foie en douceur dans son travail de métabolisation. Veille à ce que les organes d’élimination puissent faire correctement leur travail (santé de la sphère digestive, encore une fois :)). Cela afin de limiter la sortie par la peau et le cuir chevelu et retrouver un équilibre. Des plantes comme le romarin, le desmodium ou l’ortie peuvent d’ailleurs aider. 

Nous pouvons te recommander notre infusion “Let’s Do This”. Celle-ci contient notamment du romarin et de l’ortie. C'est une infusion spécialement conçue pour le soutien du foie et de l’organisme à l’arrêt de la pilule ! Tu peux te la procurer ici. Tu peux en boire 1 à 2 tasses par jour pendant 2 à 3 mois à l’arrêt de la pilule, ou au moment où tu remarques que tes cheveux graissent ou tombent davantage !

Découvrir l'infusion

Sources : VIDAL ; La Tresse Association ; MasterBlasterCurl

Soutenir le projet Ma Vie Après

Depuis 3 ans, Ma Vie Après est une plateforme sans publicité. Grâce à vous et à votre soutien quotidien, ce projet continue à vivre et à évoluer. Si toi aussi, tu penses que ces contenus te sont utiles et qu’ils peuvent l’être à d’autres, sens-toi libre de nous soutenir sur les plateformes uTip, Tipeee ou même PayPal.
Ton soutien nous est précieux alors MERCI !

Qui êtes-vous ?

Nous sommes Florette et Maëlle, deux jeunes femmes ayant arrêté la pilule et découvert les difficultés qui se cachaient derrière ce changement. Nous nous sommes senties seules, sans personne pour nous écouter, ni nous donner des solutions. C'est avec ce constat que nous avons décidé de créer Ma Vie Après : la première plateforme en ligne qui accompagne les femmes dans l'arrêt de la pilule et la reconnexion à leur cycle menstruel. Nous mettons à disposition toutes les informations que nous avons afin de répondre à toutes vos questions : articles, podcasts, publications Instagram, etc. pour un accompagnement personnalisé, vous pouvez prendre rendez-vous avec Maëlle, naturopathe.
Nous suivre sur Instagram | Nous écouter sur le Podcast | Nous lire sur la Newsletter

Tu pourras aussi aimer..

4 comments on “Chute de cheveux à l'arrêt de la pilule : Que faire ?”

  1. Merci pour ces supers articles ..
    Ma peur est la chute de cheveux déjà vécue pendant un arrêt net de 6 mois .. j’ai perdu 60 % de les cheveux ..
    J’aimerai de nouveau stopper par sevrage tout doux .. mais je suis tétanisée à l’idée de perdre mes cheveux de nouveaux car ils n’ont jamais repusses comme avant .

    1. Hello ! On espère que ce article t'auras donné des pistes de solutions. Vraiment, on ne peut que te recommander de te faire accompagner, encore plus si tu souhaites de nouveau arrêter la pilule avec sevrage. Tu verras une différence c'est certain !

  2. Coucou 🙂 personnelement j'ai arrêter la pillule sans sevrage, donc bien évidement mes cheveux se font la male... Dois-je la reprendre temporairement pour faire un sevrage ? Ou appliquer les conseils que vous dites dans l'article ?
    Merci d'avance !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Inscris-toi à la newsletter

Et reste au courant des derniers articles sortis, de nos contenus, des consultations, des promotions, etc.
Nous utilisons Sendinblue en tant que plateforme marketing. En soumettant ce formulaire, vous reconnaissez que les informations que vous allez fournir seront transmises à Sendinblue en sa qualité de processeur de données; et ce conformément à ses conditions générales d'utilisation.
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
Ma Vie Après décline toute responsabilité concernant les propos présentés. Tous les conseils ne sauraient remplacer un médecin ni se substituer à un traitement médical. Il appartient à tous de prendre ses responsabilités en matière de sécurité et de connaissances de sa condition physique. Ma Vie Après ne saurait être tenu pour responsables des conséquences qui découleraient de l’utilisation du site ni, bien sûr, en cas d’interprétation erronée.
Copyright © 2021 Ma Vie Après. All rights reserved.
Mentions légales
crossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram