Posted in Acné Connaître son corps conseils Symptômes post pilule

Prendre soin de son foie après l’arrêt de la pilule

Prendre soin de son foie après l’arrêt de la pilule Posted on 7 mars 20191 Comment

Quand tu as pris la pilule pendant longtemps, une des victimes la plus importante est… TON FOIE ! 

Imagine une usine de retraitement des déchets active 24h sur 24 assurant plus de 500 fonctions différentes. Elle est en charge de filtrer tout ce que tu fais pénétrer dans ton organisme. Et surtout, elle fonctionne toute ta vie. Oui oui, c’est le foie.

Cet organe est unémonctoire. Il fait parti de ceux qui permettent à ton corps de se débarrasser de ses déchets et de ses toxines. Ceux qui neutralisent tout ce qui pourrait être poison pour ton organisme. Les hormones de synthèses contenues dans la pilule ne font pas exception et sont traitées par cet organe. Imagine donc ce que ton foie a dû traiter chaque jour EN PLUS de son travail habituel (c’est à dire les déchets et toxines de ce que tu manges, ce que tu bois, etc). Pendant 1,2,3…5 ans ou bien plus encore selon la durée de prise de la pilule !

Il est donc l’un des organes dont il faut se préoccuper lorsque l’on arrête la pilule. Il existe plusieurs remèdes naturels pour permettre d’optimiser le travail d’épuration du foie et pour permettre à ton corps de retrouver petit à petit son harmonie ✨

Mieux comprendre l’action de la pilule contraceptive pour mieux comprendre son impact sur le foie

Quelque soit le type de pilule contraceptive utilisée le principe est similaire. La pilule bloque l’ovulation et empêche les modifications de la glaire cervicale. Ces dernières étant nécessaires à la progression des spermatozoïdes vers la cavité utérine (sécheresses vaginales lors des rapports sexuels bonjour). Ce combiné rend ainsi la muqueuse de l’utérus impropre à l’implantation du futur embryon. Ces modifications du cycle naturel de la femme sont orchestrées par les hormones de synthèses, contenues en différentes quantités selon le type de pilule. Ton cycle menstruel naturel est littéralement mis en pause. Ce sont les hormones de synthèses qui prennent le relais à la place.

Et le foie dans tout ça ? 

Comme nous l’evoquions plus haut, le foie lui, traite absolument tout ce qui passe dans ton organisme. Le petit pain que tu as mangé ce matin, comme le thé que tu as bu il y a quelques heures. Et bien évidemment la pilule contraceptive que tu prends (ou a pris) chaque soir.

Le problème dans tout ça, c’est que lorsque l’on commence à jouer avec les doses d’hormones, cela à tendance à lui faire beaucoup de travail en plus de ce qu’il fait déjà ! Et toutes ces hormones de synthèse sont loin d’avoir un impact anodin sur notre santé. C’est d’ailleurs pour cela que le foie s’occupe de neutraliser leur toxicité.

Imagine donc le moment où tu arrêtes la pilule. C’est l’hécatombe ! Ton cycle menstruel naturel, alors en pause depuis des années, doit se remettre à fonctionner tant bien que mal et orchestré cette fois ci par ton flux d’hormones naturelles (les œstrogènes et la progestérone). C’est la surcharge d’informations et de déchets au niveau du foie. Concrètement pour imager, imagine une machine mise en pause des années durant que tu remets en route. Elle a eu le temps de s’encrasser pendant tout ce temps et le démarrage est vraiment… difficile ! Il faudra pas mal de réajustements et de patience pour lui permettre de retrouver son rythme de croisière… Sans vouloir déshumaniser le corps et sa complexité en le comparant à une machine, on prend souvent davantage conscience du phénomène lorsque c’est transposé sur quelque chose de matériel. Et tu vois ce que ça donne !

Mais alors pourquoi j’ai des boutons et un retour d’acné alors que l’on parle de foie depuis tout à l’heure ..?

Le foie étant surchargé et incapable d’assouvir seul son travail d’évacuation des déchets, le corps cherche d’autres portes de sortie pour l’aider à évacuer. Tu t’en douteras certainement, la peau elle aussi est un organe émonctoire. Un des moyens pour elle de prendre le relais c’est via les glandes sébacées qui, lorsqu’elles sont inflammées, provoquent des boutons.
Alors au retour des boutons, avant de te jeter sur toutes les méthodes naturelles et/ou moins naturelles pour traiter ta peau, il est peut être plus judicieux de porter ton attention ailleurs… sur celui qui crie à l’aide en silence, Mr. ton foie. 

Accompagner son foie en douceur dans son travail d’épuration

Une fois de plus, rien ne sert de vouloir utiliser des méthodes trop radicales. Nous te rappelons que ton foie est déjà bien assez en souffrance, ce n’est pas la peine de chercher à le drainer comme si tu voulais nettoyer les dalles de ta terrasse au Karcher. Il risquerait de ne pas supporter. Et personne n’a affirmé que ta propre énergie vitale était assez forte pour le supporter.
Nous allons ici te donner quelques méthodes douces et naturelles qui auront déjà pour objectif de l’accompagner dans son travail calmement. 

De la bouillote de grand maman, tu te muniras

Le foie est un organe qui fonctionne de manière ultra optimale à une température d’environ 40°C. C’est pourquoi l’utilisation d’une bouillote, placée juste au dessus du foie lui sera salutaire et l’accompagnera dans son travail ! Il est recommandé de la laisser en place au moins une vingtaine de minutes et ce lorsque tu vas te coucher le soir. Le faire en pleine journée pourrait provoquer une certaine fatigue, or le soir pour s’endormir c’est juste excellent. Par ailleurs si tu choisis une bouillote assez grande, elle dépassera sur ton ventre et tes intestins. Ils profiteront aussi de cette douce chaleur, d’un grand bien aussi pour la digestion ! Tu peux le faire tous les soirs. 
Attention de ne pas te brûler en y mettant de l’eau bouillante à l’intérieur, c’est tout… 

À la mini monodiète hebdomadaire, tu songeras

La monodiète consiste à ne manger qu’un seul aliment durant une période donnée. Une monodiète de pommes, de riz complet, de raisins, de carottes… Ce sont les plus courantes.

À quoi ça sert ? Cela permet tout simplement de simplifier le travail de digestion au maximum. Prenons la pomme par exemple, de la bouche à l’anus elle ne fait aucun arrêt. Autrement dit, ça descend tout seul. Pendant ce temps tes organes ont donc le loisir d’effectuer leurs fonctions en toute tranquillité sans être surchargés. Sache que la digestion demande de l’énergie. Donc si tu limites tes apports à un seul aliment pendant un laps de temps, tu évites d’éparpiller et de gaspiller de l’énergie.

Comment procéder ? Nous te recommandons de le faire un soir par semaine. Il existe bien entendu des monodiètes à faire sur des durées plus longues. Ce n’est cependant pas à prendre à la légère car cela se veut quand même epprouvant pour l’organisme et nous te conseillons ici des méthodes douces. Attention ! Pour que cela fonctionne tu dois consommer seulement un aliment, cru ou cuit, à volonté mais sans assaisonnement (seul un filet de jus de citron sur les pommes ou sur le riz par exemple). Tu peux aussi accompagner ce repas d’infusions par exemple.

Et jeûner un soir par semaine n’aurait-il pas le même effet ? Sur le principe, oui. Cependant, le but n’est pas de s’affamer un soir par semaine et/ou anticiper le coup en mangeant trop le midi et/ou en se rattrapant sur le petit déjeuner du lendemain. Cela serait absolument contre productif pour les organes. La monodiète semble donc être le compromis le plus judicieux et le plus sage !

Transpirer, tu n’oublieras pas

Outre les mille et un bienfaits connus de la pratique d’une activité physique régulière, elle est encore moins à négliger lorsque tu arrêtes la pilule contraceptive. Nous l’évoquions plus haut, la peau aussi est un organe émonctoire. Elle peut chasser les déchets par les portes de sortie que sont les glandes sébacées mais également les glandes sudoripares, par là où tu transpires.

Le fait d’avoir une activité physique va donc te permettre d’activer la transpiration et d’emporter avec elle des toxines et toxiques toujours dans l’objectif de purifier ton organisme.

Tu noteras que nous ne te parlons pas de “sport” en tant que tel, mais bien d’une activité physique à pratiquer de manière régulière. Pourquoi on dit ça ? Pour ne pas t’affoler si à aujourd’hui tu ne fais pas de sport. Si tu en fais (que ce soit en salle, en sport d’équipe ou autre) c’est très bien et personne ne te demande d’arrêter. En revanche lorsque l’on en fait pas, le mot “sport” peut apparaître comme étant contraignant et peu motivant. Cela semble alors plus indiqué de parler d’activité physique.

L’activité physique ça englobe, par exemple, les 20 minutes de marche qu’il te faut pour rejoindre ton travail, ou bien les tours de vélo que tu fais le weekend etc. Le plus important c’est de transpirer (alors ok arriver au boulot intégralement en sueur ce n’est pas forcément recommandé). Tu peux très bien décider de commencer un programme sportif ou alors te fixer l’objectif de réaliser 3 à 4 séances de cardio par semaine (et ça tu peux le faire depuis chez toi, gratuitement grâce à YouTube !).

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *