Consultation

Covid-19 : Et si la vaccination perturbait le cycle menstruel ?

Maëlle & Florette
 • 
14 novembre 2021

A l’heure où plus de 68%1 des Français sont totalement vaccinés, c’est une question qui peut être posée. En effet, de plus en plus de femmes évoquent des règles plus douloureuses, des cycles complètement déréglés, des saignements plus abondants, etc. suite au vaccin. Ces effets secondaires ne sont pas (encore ?) avérés mais les femmes sont nombreuses à les rapporter. Faisons le point sur ces troubles du cycle suite à la vaccination contre la Covid-19.

Disclaimer (puisqu’il faut le faire pour ce sujet) : C’est un sujet très sensible actuellement. Sur internet, il faudrait qu’on se positionne dans un camp ou dans un autre. Mais, on va vous décevoir sur ce point : nous ne sommes ni pro-vaccin, ni anti-vaccin. Nous ne sommes pas non plus anti-médecin ou on ne sait quelle étiquette on peut nous coller. Cet article est le fruit de témoignages, de recherches et de nos lectures. Tu pourras retrouver toutes nos sources en bas de l’article. Comme toujours, l’idée est de donner la place à la parole des femmes mais aussi de se faire son opinion en ayant plusieurs sources. N’hésite pas à lire d’autres articles sur le sujet ! Aussi, cet article n’a pas pour but de créer un quelconque débat sur l’efficacité ou la nécessité du vaccin. Ce n’est pas la question ici !

Quels sont les symptômes ressentis par les femmes suite au vaccin contre la covid-19 ?

Depuis cet été, de nombreuses femmes témoignent de troubles du cycle plus ou moins gênants. Dans tous les cas, il est important de rappeler que, non, ce n’est pas normal de souffrir pendant son cycle. Tu n’as pas à subir des douleurs chaque mois juste parce qu’on a pu te dire que c’était normal ou “dans ta tête”. 

  • Retard de règles et cycle déréglé : “Cycle complètement déréglé”, “Règles décalées de 20 jours”, “Des saignements irréguliers” ,etc. C’est ce qui est revenu le plus lorsqu’on vous a demandé sur Instagram quels étaient les troubles que vous aviez ressentis. Rappelons qu’un retard de règles est bien souvent lié à un retard d’ovulation.
  • Aménorrhée ou absence de règles qui peut durer plusieurs mois. C’est un symptôme qu’on retrouve aussi à l’arrêt de la pilule.
  • SPM plus violent : Déprime, irritabilité, douleurs aux seins, acné, etc. Le Syndrôme Pré-menstruel peut se révéler compliqué quand il y a un déséquilibre.
  • Règles plus douloureuses : parfois très handicapantes, des femmes témoignent de douleurs très intenses suite à la vaccination. Certaines souffrant d’endométriose ont vu leurs douleurs multipliés.
  • Règles plus abondantes que d’habitude qui s’accompagnent, bien souvent, d’une fatigue plus intense. Certaines aussi ont vu la durée de leur règles s’allonger.
  • Saignements en ménopause, pré ménopause ou sous hormones de synthèse : alors que les femmes ménopausées ou sous hormones de synthèse en continue n’avaient plus de règles depuis plusieurs mois ou années, certaines ont signalé des saignements. 

Comment fonctionnent les vaccins contre la Covid-19 ?

Pour comprendre comment il peut avoir un impact sur ton cycle, il est impératif de comprendre comment fonctionne un vaccin. L’objectif d’un vaccin est d’aider notre système immunitaire à combattre le virus, sans que celui-ci ne puisse nous en faire subir les symptômes ou les formes graves de la maladie.

Pour contrer la Covid-19, deux types de vaccins ont été créés : le vaccin à vecteur viral (AstraZeneca, Jenssen) et les vaccins à ARN messager (Pfizer, Moderna)2

  • L’ARN Messager permet la production de la protéine Spike par notre corps, de façon à stimuler le système immunitaire. Cette protéine est considérée par le système immunitaire comme un corps étranger, puisqu’elle n’est pas présente habituellement. Ceci dit, nous parlons d’une protéine inoffensive pour le corps, ce pourquoi elle est utilisée ici. Mais pourquoi parle-t-on de la protéine Spike ? Cette protéine se retrouve à la surface du virus de la Covid-19. Ainsi, le système immunitaire reconnaît cette protéine. Il réagira plus rapidement à une future infection, empêchant la charge virale d’augmenter plus rapidement et l’aggravation des symptômes et de la maladie.
  • Le vaccin à vecteur viral consiste à l’injonction d’une forme désactivée du virus. Une forme inoffensive du virus qui permettra à l’organisme de reconnaître la protéine Spike. De cette façon, le système immunitaire reconnaîtra le virus lors d’une potentielle infection et pourra le combattre plus rapidement.

Ainsi, les vaccins vont stimuler notre système immunitaire et selon les personnes, certaines ressentiront une grande fatigue, des maux de tête, un état grippal, etc. Des symptômes ou effets secondaires connus et généralement cités en amont de la vaccination. Sauf qu’un manque à l’appel : les troubles du cycle.

Comment les vaccins peuvent-ils perturber le cycle menstruel ?

“Et, bien que le lien ne soit pas prouvé, il existe des raisons logiques pour lesquelles le vaccin pourrait entraîner des modifications des règles - mais ces modifications ne sont pas inquiétantes, selon les experts en reproduction.”

- BBC3

Nous le verrons après mais à ce jour, aucun lien de cause à effet n’a pu être démontré (par manque de données, puisque ce n’est pas un élément qui a été étudié). Ceci dit, il y a des raisons tout à fait logique sur le fait que le vaccin (peut importe lequel d’ailleurs) pourrait perturber le cycle menstruel.

Saignement ou règles précoces : stimulation du système immunitaire ?

On retrouve des cellules immunitaires dans beaucoup de parties du corps et notamment dans la muqueuse utérine. Ces mêmes cellules jouent un rôle essentiel dans la formation, l’entretien et l’élimination de l’endomètre. Durant les règles, c’est cette muqueuse qui se désagrège et provoque les saignements.

“Après une vaccination, de nombreux signaux chimiques susceptibles d'affecter les cellules immunitaires circulent dans l'organisme. Cela pourrait provoquer la perte de la muqueuse utérine et entraîner des saignements ou des règles plus précoces, a expliqué le Dr Male.”

- BBC

Cette information pourrait expliquer les pertes de sang dans les quelques jours qui suivent la vaccination, que ce soit pour les femmes sous cycle menstruel naturel mais aussi pour les femmes sous contraception hormonale.

La stimulation du système immunitaire ne dure pas longtemps. C’est pour cela que les médecins disent que ces effets secondaires sont temporaires et se rétablissent rapidement.

Petit point sur les fausses couches

On pourrait se poser la question si le nombre de fausses couches suite à la vaccination a augmenté. Plusieurs processus entretiennent la muqueuse utérine lors de la grossesses, notamment le placenta. A l’heure actuelle, toutes les données et études sur le sujet que nous avons, indiquent qu’il n’y a pas de lien entre le vaccin et les fausses couches.

Retard des règles ou absence de règles : inflammation et dérèglement ?

“Outre les effets sur la muqueuse utérine, le moment de l'ovulation (quand un ovule est libéré) peut être affecté par une inflammation, par exemple si une personne a de la fièvre, explique le Dr Alexandra Alvergne, de l'université d'Oxford. Cela peut entraîner des règles précoces ou retardées.”

- BBC

Ici, cela pourrait expliquer deux symptômes : les règles douloureuses et les cycles déréglés.

Si l’ovulation est affectée, c’est aussi le cycle qui le sera. Ton cycle menstruel tourne autour de l’ovulation,. Tu pourras observer une absence de règles, un cycle plus long, des règles plus proches, etc. Des symptômes liés à l’ovulation qui a pu être déréglé.

Une vue sur 3 mois minimum

Ton cycle menstruel est à l’image de ton hygiène de vie d’il y a 3 mois. Le cycle de croissance folliculaire dure environ 90 jours, soit 3 mois. Il permet de faire un stock de follicules de qualité pour de futures ovulations, grâce à un processus de sélection naturelle. La qualité du cycle en cours dépend d'une bonne production d'hormones sexuelles (en l'occurrence oestrogènes et progestérone) et pour une bonne production d'hormones, il faut un follicule dominant de qualité. Et ça, ça se joue trois mois avant. C’est aussi pour ça qu’il faut être patiente lorsqu’on intègre de nouvelles habitudes dans son quotidien.

C’est finalement un tout : Une période de stress, une maladie, un vaccin, etc. ont pu créer une inflammation et perturber ton ovulation. Pour ces mêmes raisons, tu peux avoir des troubles plusieurs mois après. Rétablir ton cycle, avoir une bonne production hormonale, c’est des éléments qui tu pourras observer toute ta vie avec un cycle menstruel naturel. Mais tu as des ressources, tu es actrice de ta santé, tu peux mettre en place des conseils dès maintenant. On t’en donne à la fin de l’article.

Règles plus douloureuses : inflammation ?

Pour faire suite à l’affirmation précédente, on sait également que les femmes présentant des signes d’inflammation ont des règles plus douloureuses. Une étude publiée dans Journal of Women's Health affirme que les symptômes de règles douloureuses sont liés à l'inflammation d’une protéine appelée C-réactive ou CRP. Et celle-ci est libérée par le foie à la suite d’une inflammation 4

C’est une piste à explorer en tout cas si tu souffres de grosses douleurs durant tes règles suite au vaccin. Les douleurs de règles sont aussi liées aux prostaglandines, des médiateurs chimiques qui permettent notamment de favoriser la contraction des muscles pour expulser l’endomètre. Sauf que, s’ils sont présents en trop grande quantité, ils peuvent favoriser les douleurs et crampes dus à la contraction trop intense. Pour agir sur les douleurs de règles, il faut préférer prendre la problématique sous un angle global et travailler sur l’ensemble du cycle, pas seulement pendant les règles.

L’objectif va être d’aider à calmer l’inflammation et de réguler les hormones. Le travail se fait notamment sur différents points clés : l’alimentation, le soutien et le renfort des organes d’élimination. L’utilisation en seconde intention de certains compléments alimentaires peut s’avérer intéressants pour accompagner le corps en profondeur sur des sphères clés telles que les sphères digestive et hépatique .

Point sur l’endométriose

Pour celles qui souffrent d’endométriose, voici une piste de réponse si vous ressentez des douleurs de règles plus intenses suite au vaccin ou au Covid-19 :

“Selon des études préliminaires, l’initiation de l’endométriose serait liée à une altération du système immunitaire couplée à des mécanismes liés aux récepteurs aux oestrogènes.” 5

Aussi, si l’inflammation et ou la sur-sollicitation du système immunitaire peut provoquer des saignements, on pourrait alors faire le lien avec les saignements et les douleurs accrus sur les lésions liées à l’endométriose.

Règles plus abondantes : baisse des plaquettes ?

Un élément qui pourrait expliquer des règles plus abondantes :

“Certaines personnes connaissent également une baisse de leurs plaquettes (cellules impliquées dans la coagulation) après le vaccin, ce qui peut avoir un effet sur les saignements menstruels, voire les rendre plus abondants, a déclaré le Dr Lee.”

- BBC

Ce phénomène serait de nouveau temporaire. Mais si les règles sont trop abondantes, et durent, consultez un médecin !

Perturbation du cycle menstruel : de nombreuses causes

Ce qui est compliqué ici, c’est qu’on ne peut pas tirer de conclusion si facilement. Les variations hormonales peuvent être liées à différents évènements : choc émotionnel, stress, changement d’alimentation, prise d’un médicament, maladie, etc.

Ces éléments peuvent être différents si la femme prend une contraception hormonale. Il y a beaucoup de “peut-être”, d’incertitude et de manque d’informations. C’est surtout ce que nous déplorons ici, mais on en parle davantage en fin de l’article.

Des effets secondaires temporaires

D’après les données (pauvres, certes) ces effets secondaires devraient s’atténuer au fil du temps. Et au vu des (potentielles) explications données plus haut, cela se confirmerait. En fait, on se retrouve dans le même cas qu’en post pilule ou pour n’importe quel trouble du cycle qui apparaît : un dérèglement hormonal qui cause différents symptômes.

“J’ai des symptômes depuis plusieurs mois maintenant”

Ne restez pas comme ça ! Vous ne devez en aucun cas souffrir pendant votre cycle. C’est là que ça devient anormal. On entame finalement le même processus qu’habituellement en cas de trouble du cycle ou d’arrêt de la pilule (pour parler de notre sujet de prédilection).

Une des premières choses à faire est d’en parler avec un médecin afin de voir si vous n’avez pas de troubles particuliers. Si le praticien n’est pas à l’écoute, n’entend pas votre requête, changez si vous le pouvez (médecin généraliste, sage-femme, gynécologue). Ces analyses pourront déjà vous aiguiller. Ensuite, vous pouvez vous diriger vers des praticiens complémentaires qui vont vous aider à travailler davantage sur l’hygiène de vie : l’ostéopathie afin de travailler de façon manuelle pour débloquer certaines tensions, la naturopathie pour aider à comprendre et ajuster ton hygiène de vie afin de rendre le terrain propice à l’équilibre hormonal, le travail psycho-émotionnel à ne pas négliger pour prendre soin de sa santé mentale aussi très très importante, etc.

Entourez-vous de professionnels compétents qui sauront vous écouter vraiment !

Petit point sur l’impact de la maladie du Covid-19 sur le cycle menstruel

Les différents points énoncés précédemment sur l’impact du vaccin sur les règles peuvent également être les mêmes concernant l’impact du Covid-19 sur le cycle menstruel. Mais de nouveau, nous manquons de données à l’heure actuelle…

Que disent les études ?

Après plusieurs signalement sur le site signalement-sante.gouv.fr, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) avait classé ces troubles du cycle comme “signal potentiel” après une vaccination, cet été 2021. Ce “signal potentiel” indique que ces signalements font l’objet d’une attention particulière. Il indique également que ceux-ci ne font, en été 2021, pas l’objectif de statistiques significatives.

Aujourd’hui, ces signalements sont toujours pris en compte mais il n’y a pas encore de lien établi entre la vaccination et les perturbations du cycle. Pour cela, il faudrait mettre en place des essais cliniques : C’est en cours ! Enfin ! 

Toutefois, toujours d’après l’ANSM, le 31 juillet, on note 261 cas de troubles du cycle “notifiés et validés” pour le vaccin Pfizer (dont 30 graves) et, le 9 septembre, 238 cas pour le vaccin Moderna (dont 19 graves). 6

Des conclusions compliquées

Nous connaissons mal notre corps. On ne nous a jamais appris à accepter, à comprendre et à observer notre cycle menstruel avec les bons outils. Depuis que nous avons découvert le suivi de cycle et que nous l’appliquons au quotidien, on se rend compte de son utilité, encore plus dans ce cas-ci. D’ailleurs, nous avons toutes les deux fait attention à notre cycle suite aux vaccins. Florette a fait en sorte que sa vaccination se passe après l’ovulation, pour minimiser l’impact possible sur celle-ci, et donc sur son cycle.

« Les troubles rapportés sont banals, assez communs, ajoute [Antoine Pariente, responsable du Centre Régional de Pharmacovigilance (CRPV)], faire la différence entre ceux qui pourraient être relatifs à la vaccination et ceux qui arrivent dans la vie de tous les jours, même si ce n’est pas régulier, c’est compliqué ».

- Ouest France

Une meilleure compréhension

Difficile à entendre peut-être mais c’est aussi une réalité qu’on ne peut écarter : on connaît tellement peu nos corps de femmes et le fonctionnement du cycle menstruel qu’il est facile de prendre peur face à ces troubles. D’où l’importance de comprendre son corps et comprendre aussi les changements habituels que le corps peut subir. C’est normal d’avoir quelques jours de décalage, d’avoir parfois un cycle plus court ou plus long, de ressentir quelques tensions parfois, etc. En revanche, ce n’est pas normal de souffrir et de ne pas trouver de réponses à ses questions !!

«Comme nous ne travaillons qu’avec des observations déclarées spontanément, il est difficile d’évaluer ces autres facteurs et d’obtenir des éléments sur la régularité du cycle habituel, détaille [Sophie Gautier, responsable du Centre régional de pharmacovigilance de Lille]. Ce sont les limites du déclaratif utilisé en pharmacologie : il a pour but d’alerter, d’attirer le regard sur un événement potentiellement en lien avec le vaccin, mais on ne peut réaliser un “avant /après” qui permettrait d’objectiver le trouble avec précision.»

- Libération 7

Impact sur la fertilité ?

Lorsqu’on se pose la question de l’impact du vaccin sur le cycle menstruel, on se pose aussi la question de l'impact sur la fertilité. Aujourd’hui, rien n’indique que le vaccin impacterait la fertilité, en tout cas de façon durable. Puisque, comme nous l’avons vu plus haut, si celui-ci perturbe le cycle, il perturbe aussi l’ovulation, et donc la fertilité à court terme.

Le souci actuel est que tout le monde y va de sa théorie : par manque de confiance envers les médecins, les laboratoires et le gouvernement. Mais aussi parce que les femmes sont mal informées sur les effets secondaires. D’autres vaccins comme celui de la grippe ont comme effet secondaire un impact sur le cycle menstruel mais ces effets sont temporaires. Et c’est ce qu’on peut aujourd’hui en déduire aussi pour ceux du vaccin contre la covid-19 (nous verrons les résultats des études à venir, on fera un édit de cet article à ce moment-là). 

Ceci dit, nous faisons face à de grandes problématiques qui ne sont pas résolues aujourd’hui, et c’est en ça que nous pouvons être en colère.

Quels sont les problèmes que ça soulève ?

Comme tu auras pu le lire, on peut en effet trouver des explications tout à fait logique de l’impact de la vaccination sur le cycle menstruel. Mais ce qui est désolant, c’est que malgré ça, les troubles féminins ne soint pas pris au sérieux. Il était temps que les autorités prennent conscience de l’importance de ces troubles et mettent les moyens nécessaires dans les études. Ne serait-ce que pour être au courant. Si, suite au vaccin, tu as un cycle perturbé et que tu ne comprends pas ce qu’il t’arrive, il est évident que ça risque de t’inquiéter ! Le fait de savoir permet aussi de relativiser et d'agir en toute connaissance de cause.

"Imaginez que vous ne sachiez pas que la fièvre peut être un effet secondaire du vaccin", a écrit le Dr Jen Gunter, gynécologue, sur son site The Vajenda. "Vous pourriez craindre que quelque chose de fâcheux arrive à votre corps, alors que tout ce que vous éprouvez est une fièvre post-vaccinale typique. C'est exactement la même chose avec les irrégularités menstruelles."

- BBC

Les femmes : les grandes oubliées des études

Le savais-tu : le monde, les infrastructures, les voitures mêmes, etc. sont conçus par rapport à la morphologie d’un homme de 40 ans de 70kg. Si tu veux développer plus le sujet, on t’invite à lire le livre de Caroline Criado Perez “Femmes invisibles”.

Ici encore, les femmes sont les grandes oubliées. Après presque 1 an de vaccin sur le marché, on réalise seulement maintenant que les femmes ont un cycle menstruel et s’en inquiètent. Il y a un manque de données scientifiques sur le sujet des troubles du cycle. En effet, ces questionnements ne faisaient pas partie des études sur le Covid-19 et sur les essais cliniques des vaccins. C’est pour cela que ceux-ci ne sont pas considérés comme étant des effets secondaires courants des vaccins. Par manque de données et d’études sur le sujet, on ne peut pas établir de lien entre la vaccination et les troubles du cycle.

Aujourd’hui, des moyens sont alloués à l’étude de l’impact du vaccin sur le cycle. Mais comment ne pas entendre et comprendre la colère des femmes qui souffrent quand celle-ci n’arrive que maintenant ? Alors même qu’elles n’étaient pas informées que cela pouvait être un effet secondaire, même si celui-ci est temporaire.

D’autres questions restent sans réponse ni solution :

  • Est-ce que les femmes souffrant de l’endométriose voient accroitre leur symptôme suite au covid ou à la vaccination ?
  • Est-ce que les femmes sous contraception hormonale subissent d’autres désagréments ?
  • Quel impact de la covid-19 ou de la vaccination chez les jeunes filles en pleine puberté ?

Réponds à notre enquête

Et on est curieuse. A notre échelle, on a envie d’en savoir plus en attendant de pouvoir lire plus en détails les études à ce sujet.

Si tu as envie de participer, que tu aies vécu ou non des troubles du cycle suite à la vaccination, réponds à cette enquête et partage-la autour de toi :

Non-écoute : minimiser les problèmes féminins

En plus d’être les grandes oubliées des études, nos symptômes sont bien souvent minimisés. Qui se soucie des femmes qui ont des cycles déréglés ? Le nombre de témoignages de femmes se rendant chez leur médecin avec des problèmes de cycle menstruel et en ressortant soit infantilisées, soit méprisées, soit incomprises, est trop important. Ces femmes qui vont chercher des informations auprès d’une personne de confiance, leur médecin, en ressortent parfois plus déprimées ou frustrées qu’à leur venue.

Que fait-on ?

Comme dans tous nos articles, il est important pour nous de vous donner quelques conseils, en particulier si vous souhaitez vous faire vacciner.

Suivre son cycle avec attention

L’idéal est d'utiliser la méthode sympto-thermique. Elle va te donner des informations précieuses, en particulier si tu attends tes règles depuis plusieurs jours voire semaines. Tu sauras si tu as ovulé, combien de temps dure ta phase lutéale, comment de temps dure ton cycle, quelle a été la qualité de ton ovulation, etc.

Tu peux commencer dès maintenant. On te détaille plus la méthode dans cet article.

Se faire vacciner post ovulation

Pour minimiser l’impact de la vaccination sur ton cycle, on te conseille de la faire après avoir ovulé. Ton cycle et tes hormones menstruelles de façon générale seront moins perturbées (d’après les retours que nous avons).

Signaler ces symptômes

Même si les signalements peuvent avoir leur limite (manque de contexte, d'informations, etc.), ils sont importants pour la mise en avant des symptômes. C’est en faisant du bruit qu’on se fait entendre…C’est d’ailleurs comme ça que les autorités ont commencé à prendre au sérieux les troubles du cycle et à mettre les moyens nécessaires pour réaliser des études plus approfondies. Tu peux signaler tes symptômes sur signalement.social-sante.gouv.fr.

S’informer

Avec une meilleure information sur notre cycle mais aussi sur notre santé de manière générale, on sait ce qui peut nous attendre, ce qui est normal et anormal. On se comprend et on peut agir dessus plus facilement. C’est toute l’essence de ce que l'on partage sur Ma Vie Après : devenir actrice de sa santé !

Quelles solutions pour les femmes qui souffrent ?

Et oui… Parce que c’est bien beau de dire qu’en effet, il est possible que ça ait un lien mais qu’en même temps “Rien ne le prouve”. En attendant, ce sont des milliers de femmes qui souffrent. Peu importe que cela vienne suite au vaccin ou non, les troubles féminins sont mal écoutés par le corps médical (Cf. la prescription systématique de la pilule peu importe le trouble).

Vous n’êtes pas seule !!

On entend votre colère & on la comprend.

Quelques conseils simples à appliquer pour rétablir l’équilibre hormonal

Ce sont des conseils basiques mais, on commence déjà par travailler la base avant d’ajouter d’autres éléments qui pourraient aider

  1. Manger 4 repas par jour : Petit déjeuner, déjeuner, goûter et dîner pour avoir un apport alimentaire toutes les 3 à 4 heures. Ce qui permet à la fois d’avoir un apport calorique suffisant pour faire fonctionner ton cycle mais aussi de stabiliser sa glycémie
  2. Intégrer une variété d’aliments, sans restriction
  3. Composer ses assiettes avec des protéines, de lipides et glucides
  4. Se coucher à des heures plus ou moins régulières pour avoir un rythme et une qualité de sommeil optimal
  5. Penser à soi et prendre du temps pour soi dans une activité qui te nourrir de l’intérieur et qui permet de te vider la tête
  6. Ne pas hésiter à se faire accompagner !

Voici aussi une liste d’articles qui pourraient t’aider :

Faire son choix en conscience, c’est le faire en étant pleinement informé. On sait que ce sujet mène à débat. C’est aussi pour ça que nous avons mis longtemps à aborder ce sujet. La balance bénéfice/risque doit être prise en compte.

On espère que cet article t’aura aidé, peut être rassurée ou simplement éclairée. Les commentaires sont ouverts mais nous ne débattrons pas de la vaccination en elle-même. Si nos propos ont mal été compris, que des coquilles ont été intégrées à l’article, n’hésitez pas à nous le signaler afin que cet article soit le plus cohérent possible.

Sources et autres liens intéressants :

  1. Statistics and Research Coronavirus (COVID-19) Vaccinations
  2. Les différents types de vaccins contre la COVID-19 // Quels sont les différents types de vaccins contre la COVID-19 et comment fonctionnent-ils ?
  3. Covid : quel est l'impact du vaccin sur les règles ?
  4. L’origine des douleurs menstruelles
  5. Les projets de recherche sur l’endométriose
  6. Vaccins contre le Covid et cycles menstruels : pas de lien établi à ce jour mais l’ANSM reste vigilante
  7. Vaccins contre le Covid et cycles menstruels : pas de lien établi à ce jour mais l’ANSM reste vigilante

Qui êtes-vous ?

Nous sommes Florette et Maëlle, deux jeunes femmes ayant arrêté la pilule et découvert les difficultés qui se cachaient derrière ce changement. Nous nous sommes senties seules, sans personne pour nous écouter, ni nous donner des solutions. C'est avec ce constat que nous avons décidé de créer Ma Vie Après : la première plateforme en ligne qui accompagne les femmes dans l'arrêt de la pilule et la reconnexion à leur cycle menstruel. Nous mettons à disposition toutes les informations que nous avons afin de répondre à toutes vos questions : articles, podcasts, publications Instagram, etc. pour un accompagnement personnalisé, vous pouvez prendre rendez-vous avec Maëlle, naturopathe.

Tu pourras aussi aimer..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscris-toi à la newsletter

Et reste au courant des derniers articles sortis, de nos contenus, des consultations, des promotions, etc.
Nous utilisons Sendinblue en tant que plateforme marketing. En soumettant ce formulaire, vous reconnaissez que les informations que vous allez fournir seront transmises à Sendinblue en sa qualité de processeur de données; et ce conformément à ses conditions générales d'utilisation.
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
Ma Vie Après décline toute responsabilité concernant les propos présentés. Tous les conseils ne sauraient remplacer un médecin ni se substituer à un traitement médical. Il appartient à tous de prendre ses responsabilités en matière de sécurité et de connaissances de sa condition physique. Ma Vie Après ne saurait être tenu pour responsables des conséquences qui découleraient de l’utilisation du site ni, bien sûr, en cas d’interprétation erronée.
Copyright © 2021 Ma Vie Après. All rights reserved.
Mentions légales
crossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram