Consultation

Comment arrêter la pilule ?

Maëlle & Florette
 • 
31 août 2021

Bizarre comme question quand on y pense, non ? Ce comprimé que nous avons avalé pendant des mois voire des années, nous pose tellement de questions lorsqu’il s’agit de l’arrêter. Si c’est justifié ou non, là n’est pas trop la question. Finalement, si on souhaite arrêter la pilule, c’est parce qu’on a pris conscience de ce qu’elle représentait, de ce qu’elle était pour nous. De là, il est donc assez logique de réfléchir à la manière la plus douce pour nous de l’arrêter.

Cet article risque d’évoluer par la suite. De plus en plus de femmes arrêtent la pilule, de plus en plus de médias en parlent, les langues se délient. On peut donc imaginer un jour, que des études soient enfin réalisées.

Aucunes études sur le sujet

En réalité, il n’existe pour le moment pas d’études démontrant qu’une méthode d’arrêt est mieux qu’une autre. D’ailleurs, n’importe quelle des méthodes pourra être mieux qu’une autre en fonction de sa prédisposition, de sa santé à cet instant, etc. Mais cela pourrait tout à fait dépendre du type de pilule... Bref, à l’heure actuelle, on ne pourra donc pas te prouver par A + B qu’une méthode est mieux qu’une autre. Pour tout te dire, nous n’avons pas d’avis tranché sur la question. Ou plutôt, nos avis évoluent avec nos recherches et nous permettent d’arriver à une conclusion : la meilleure méthode est celle avec laquelle tu te sens le plus à l’aise.

Cependant, ne crois pas que nous allons te laisser comme ça ! Nous allons te présenter chacune des trois méthodes d’arrêt possible, leurs potentiels avantages et leurs potentiels inconvénients. Garde toujours à l’esprit que tout cela est le fruit de nos recherches et de vos témoignages mais que nous sommes toutes différentes ! Fais ce qui te parle le plus, celle qui te rassure parce que c’est RÉELLEMENT le plus important de tous les critères que nous pourrons te lister.

L’accompagnement de ton corps : l’étape 1 du post pilule

Pourquoi réfléchir autant à la façon dont tu vas arrêter la pilule ? C’est très certainement parce que tu as peur des effets secondaires post pilule, le fameux “effet rebond” ou encore “syndrome post pilule”. Dans toutes vos expériences (mais aussi les notres), nous ne pouvons pas dire si c’est la méthode en elle-même qui a permis de limiter les effets secondaires ou alors la mise en place de conseils que tu retrouves sur le site. En effet, nous avions écrit plusieurs articles à ce sujet :

En appliquant ces quelques conseils, avant, pendant et après l’arrêt, tu accompagnes ton corps en douceur et l’aide dans la transition. Si tu veux aller plus loin et opter pour un suivi personnalisé qui prendra en compte ta propre situation, tu peux aussi prendre rendez-vous avec Maëlle. Finalement, c’est un tout ! Comme toujours. 

Finalement, peu importe la méthode choisie, c’est surtout l’accompagnement en douceur de ton cycle et l’adaptation de ton hygiène de vie sur lesquels tu pourras te pencher.

Arrêter la pilule en fin de plaquette

C’est la méthode que nous avons toutes les deux choisies car c'est celle qui nous convenait le plus !

Pourquoi avons-nous choisi cette méthode ? Pour nous, c’était comme “logique” de l’arrêter en fin de plaquette. En plus de commencer sa transition par ces saignements de privation (les fameuses “fausses règles sous pilule”), c’était comme si la fin de la plaquette permettait de mettre une fin physique et de commencer une nouvelle étape.

Le principe

A la fin de ta plaquette, quand tu es sur le point d’en commencer une nouvelle, tu ne le fais tout simplement pas. Beaucoup de personnes choisissent cette méthode car elle est très simple à mettre en place. Aussi, pour toutes celles qui ont peur de l’arrêter, cette solution s’impose plus ou moins à elle quand elles ont fini la boite de pilule et qu’elles sont donc sur le point de se rendre en pharmacie. Un peu comme quelqu’un qui est accro à la cigarette, le fait de ne pas en avoir à la maison réduit les risques de ne pas passer à l’action et de ne pas l’arrêter. C’est une analogie qui est souvent utilisée, elle paraît peut être excessive pour celle qui ne le vivent pas comme cela, mais c’est aussi la réalité de plusieurs femmes.

Arrêter la pilule au milieu de plaquette/n’importe quand

Lorsque l’arrêt se fait attendre, lorsque le simple fait d’imaginer avaler un nouveau comprimé nous rend malade, l’arrêt de la pilule devient comme une urgence. Dans ce cas, tu peux l’arrêter, même en plein milieu de la plaquette. 

En effet, le stress est le pire ennemi de ton cycle menstruel. L’arrêt de la pilule est déjà un chamboulement assez important pour te rajouter le stress de “devoir” attendre la fin de ta plaquette pour l’arrêter. En fait, comme on te le dit souvent, il est temps d’apprendre à s’écouter ! Donc, arrête-là quand tu veux.

Ton taux d’hormones va diminuer sur quelques jours jusqu’à ce que tes règles se déclenchent : ce seront donc tes règles de privation et le début de la transition.

Arrêt progressif de la pilule ou le sevrage

Le plus compliqué (si on peut le décrire ainsi) de la liste : l’arrêt progressif consiste au fait de diminuer progressivement le taux d’hormones de synthèse présentes dans le sang. Cette méthode part du principe que la chute brutale de ces hormones génèrent un plus fort choc et peut entraîner un plus fort effet rebond. Néanmoins, il n'y a aucun lien de cause à effet à ce jour.

En fait, si cela te rassure, pourquoi pas. Mais nous t’invitons vivement à te faire accompagner en parallèle de cet arrêt progressif. Ce n’est pas un arrêt anodin et c’est l’accompagnement de ton corps en douceur qui aura plus d’impact

Si tu optes pour l’arrêt progressif, deux solutions s’offrent à toi :

  • En espaçant la prise des comprimés
  • En coupant chaque comprimé pour n'en prendre qu'une partie

Nous avons fait un article dédié qui explique plus en détails comment tu pourras procéder. Tu peux aussi lire cet article si tu te demandes si l’arrêt progressif est fait pour toi.

Est-ce que le type de pilule influence l'arrêt ?

L’arrêt de la pilule peut-il plus ou moins bien se passer selon le type de contraceptif hormonal utilisé ? À ce jour, le nombre trop faible d’études sur le sujet ne permet pas de tirer de conclusions. Nous ne pouvons donc dire si l’arrêt de tel ou tel contraceptif est plus « facile » que celui d’un autre. Plusieurs paramètres entrent en jeu.

  • Le terrain (ou la constitution), terme qui, en naturopathie, définit la « base de travail » de chaque individu. D’éventuels déséquilibres ou forces de l’organisme peuvent ainsi avoir un impact sur la transition après avior arrêter la pilule.
  • L’accompagnement du corps : outre le terrain, le soutien du corps pendant cette étape est une des clés principales pour la vivre plus sereinement, comme nous l'avons mentionné précedemment. Grâce à la naturopathie, il est possible d’ajuster son hygiène de vie (alimentation, soutien émonctoriel, soutien psycho-émotionnel) de façon à avoir un impact favorable sur le terrain. L'idée est aussi de prendre conscience que nos actions quotidiennes peuvent influencer positivement ou négativement notre fertilité et donc l'équilibre de notre cycle. On peut faire en sorte de travailler sur le terrain afin d'optimiser le retour de son cycle en post pilule.

Les expériences des autres, c'est bien, mais la tienne est différente

Il est facile d'être tenté de passer par telle ou telle méthode d'arrêt de la pilule (ou autre contraceptif hormonal) car on nous l'a conseillé, ou alors une amie nous a dit que pour elle ça avait été super de procéder comme ça, etc. Oui MAIS : il ne faut jamais oublier que chaque personne est différente (ce n'est pas faute de le répéter :)) et une fois de plus, ton arrêt de la pilule t'appartient.

Vouloir, par exemple, choisir l'arrêt progressif car nous avons lu des témoignages de femmes ayant procédé comme tel, n'est pas un poids suffisant pour considérer que c'est ce qui te conviendra à toi.

Note de Maëlle, naturopathe :

"En consultation de naturopathie, je prends toujours le temps de vous poser différentes questions sur les raisons qui vous font hésiter à choisir entre telle ou telle méthode d'arrêt, lorsque vous vous sentez perdue. Ce n'est pas une orientation de votre choix, c'est dans le but de vous rapprochez de ce qui vous convient le mieux, par vous-même. Car les témoignages et autres expériences partagées autour de nous sont précieuses, néanmoins, celles-ci ne doivent pas être transposées à votre propre situation !"

Si tu as d'autres questions ou que tu souhaites en discuter, tu peux toujours nous contacter par email ou via notre page Instagram en rejoignant la communauté Ma Vie Après 🙂 !

Qui êtes-vous ?

Nous sommes Florette et Maëlle, deux jeunes femmes ayant arrêté la pilule et découvert les difficultés qui se cachaient derrière ce changement. Nous nous sommes senties seules, sans personne pour nous écouter, ni nous donner des solutions. C'est avec ce constat que nous avons décidé de créer Ma Vie Après : la première plateforme en ligne qui accompagne les femmes dans l'arrêt de la pilule et la reconnexion à leur cycle menstruel. Nous mettons à disposition toutes les informations que nous avons afin de répondre à toutes vos questions : articles, podcasts, publications Instagram, etc. pour un accompagnement personnalisé, vous pouvez prendre rendez-vous avec Maëlle, naturopathe.

Tu pourras aussi aimer..

One comment on “Comment arrêter la pilule ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscris-toi à la newsletter

Et reste au courant des derniers articles sortis, de nos contenus, des consultations, des promotions, etc.
Nous utilisons Sendinblue en tant que plateforme marketing. En soumettant ce formulaire, vous reconnaissez que les informations que vous allez fournir seront transmises à Sendinblue en sa qualité de processeur de données; et ce conformément à ses conditions générales d'utilisation.
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
Ma Vie Après décline toute responsabilité concernant les propos présentés. Tous les conseils ne sauraient remplacer un médecin ni se substituer à un traitement médical. Il appartient à tous de prendre ses responsabilités en matière de sécurité et de connaissances de sa condition physique. Ma Vie Après ne saurait être tenu pour responsables des conséquences qui découleraient de l’utilisation du site ni, bien sûr, en cas d’interprétation erronée.
Copyright © 2021 Ma Vie Après. All rights reserved.
Mentions légales
crossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram