Posted in Connaître son corps conseils Cycle de la nature Règles

Les ressentis corporels au cours du cycle menstruel

Les ressentis corporels au cours du cycle menstruel Posted on 8 mai 2019Leave a comment

Sur ta To-Do list lorsque tu arrêtes la pilule, il y a une chose dont il ne faut pas passer à côté c’est la case “Apprendre à connaître mon corps et le fonctionnement de mon cycle menstruel”. C’est ce que nous appelons aussi la méthode des indices combinés. Tu regroupes et combines tous les différents indices et symptômes que ton corps te donnent. Et cela pour arriver à mieux comprendre ce qu’il se passe dans ton corps au cours d’un cycle.

Nous avons rédigé un article complet dédié à la méthode des indices combinés pour t’expliquer le principe de manière globale. Rappelons qu’avec cette méthode nous portons notre attention sur :

Dans cet article nous allons parler plus en détail des différents ressentis psychologiques et corporels qui surviennent à différents moments de notre cycle. Ceux-ci sont aussi là pour nous informer et finalement, pour nous aider !

L’outil magique et révolutionnaire qu’il faut absolument se procurer

Nous n’allons pas te parler de baguette magique, ni de potion magique, ni même de pilule magique. Nous allons te parler de quelque chose bien plus simple, le papier et le crayon. Voilà, nous t’avions bien prévenu que ce n’était révolutionnaire.

Rigolade mise à part, lorsque tu entames ta transition post pilule, fais-toi plaisir. Achète toi un super joli carnet que tu auras envie d’ouvrir chaque jour. Accompagne-le d’un super joli stylo avec lequel tu prendras plaisir à écrire. Ce sont vraiment les outils de base dont tu as besoin.

Nous ne souhaitons en rien te pousser à la consommation. Tu as peut être déjà chez toi une collection de carnet vierge prêt à être utilisé, et c’est le moment !

Pourquoi te munir de tout cela ?

Simplement car l’ennemi de la transition post pilule c’est la perte de mémoire. Et non ne crois pas que tu es sur-humaine et que ta mémoire surpasse la notre, c’est faux. Il faut absolument prendre des notes au quotidien pour mettre par écrit tout ce que tu ressens pendant cette transition si importante. A ce moment si important de ta vie !

Crois-nous, dans 6, 8, 12, 24 mois tu seras très très très contente d’avoir accès aux notes que tu as prises tout au long de l’évolution de tes cycles au fil des mois. Par ailleurs, cela est strictement nécessaire pour comprendre l’évolution justement !

D’autant plus que cela te permettra de prendre du temps pour te recentrer sur toi, rien que toi.

La liste de fournitures scolaires étant faite, passons à la suite pour mettre en application tout cela !

Les différents ressentis physiques

Ces ressentis physiques nous avons plutôt tendance à les qualifier de “douleurs” menstruelles. Pourquoi douleurs ? Parce qu’en général nous n’en comprenons pas vraiment le sens. Nous les voyons plutôt comme un fardeau, comme une étape “chiante” à passer au cours de notre cycle.

Cependant, comme nous le répétons souvent (pour la bonne cause :)) lorsque tu arrêtes la pilule, tu vis un changement global. Tu apprends à poser un regard entièrement nouveau sur ton cycle menstruel. C’est donc le moment idéal pour apprendre et comprendre quel est le sens dissimulé et non dissimulé de tout ce que tu as qualifié jusque là de “douleurs” menstruelles.

Nous allons ensemble évoquer les différents moments au cours de ton cycle pendant lesquels tu peux ressentir différentes choses, et pourquoi.

Pendant les menstruations

Commençons par le commencement, les menstruations. Ce sont elles qui annoncent le début d’un nouveau cycle. Les douleurs au cours de celles ci sont certainement celles que tu identifies le mieux. Ces symptômes sont courant pour de nombreuses femmes !

Lors des menstruations ton utérus provoque des contractions pour expulser la paroi intra-utérine, l’endomètre, ce sont les règles.

Or, ces contractions s’accompagnent souvent de douleurs au niveau :

  • du bas ventre
  • des reins
  • du bas du dos
  • etc

Les symptômes sont souvent différents selon chaque femme et avec des intensités variables. De manière assez générale cela se caractérise un peu par une sensation de lourdeur au niveau du bas ventre et de l’utérus.

Ton corps, à ce moment là, a besoin de repos. Rien ne sert de voir cette période comme une période atroce. C’est avant tout le signe que ton corps et ton cycle menstruel sont sains.

Il faut également noter que si ton cycle à retrouver sa régularité et son harmonie, cette période ne doit pas être douloureuse. Tu dois en ressentir les symptômes et ceux-ci devraient en réalité passer comme “une lettre à la poste”. Si tu ressens des douleurs (exclues les douleurs très violentes) c’est certainement que tu as un déséquilibre hormonal. Une production de telle ou telle hormone en trop peut provoquer tels ou tels symptômes/douleurs.

ATTENTION ! Exception faite tout de même des douleurs lors des menstruations qui en deviennent invivables. Celles qui sont incontrôlables. Celles qui t’obligent à rester allongée des heures et qui t’empêchent d’avoir une activité normale : ceci n’est pas normal ! Dans ce cas précis, nous t’invitons à consulter au plus vite un spécialiste pour diagnostiquer, ou non, les traces d’une maladie gynécologique.

Tu l’auras donc compris, les menstruations sont bien ce qu’il y a de plus simples à identifier au cours de ton cycle, c’est ce qui se voit le plus.

Avant l’ovulation

Avant l’ovulation tu peux remarquer que petit à petit tu gagnes en énergie. Ton corps sort doucement de son moment de nettoyage et de besoin de repos. Il entame la phase où ton énergie va remonter crescendo ! Tu reprends par exemple goût au sport plus intense, si tu en pratiques.

Tu le ressens aussi de manière générale, tu te fatigues moins vite. Si tu dors moins car tu te couches un peu tard, tu peux arriver à t’en remettre certainement plus facilement qu’en période de menstruations.

Pendant l’ovulation

Sur la suite du calendrier, quelques jours après les menstruations survient : l’ovulation.

Lorsque tu étais sous pilule contraceptive, tu n’en avais pas conscience tout simplement car tu n’ovulais pas ! C’est un des principes d’actions clés des contraceptions hormonales.

En arrêtant la contraception hormonale tu vas donc découvrir (ou re-découvrir) une sensation nouvelle en période d’ovulation. Ce n’est pas douloureux. Rrappelons que lorsque ton cycle menstruel est bien réglé, rien ou presque ne doit être douloureux à proprement parler. Tu dois juste ressentir que “ça travaille” dans ton corps.

La sensation s’apparente aux ressentis que tu peux avoir lors des menstruations, mais de manière moins intense. Souvent tu peux même savoir quel ovaire est en train de “travailler” car tu ressens les choses du côté gauche ou du côté droit (l’ovule expulsé ne sort que d’un des deux ovaires).

C’est une sensation que tu vas découvrir dès lors que tes cycles naturels vont reprendre, et si pas d’ovulation = pas de menstruations non plus.

Avant les menstruations

Ce moment, tu le connais certainement bien également. C’est ce que l’on appelle le SPM,  le syndrome prémenstruel. Il est de plus en plus évoqué et de plus en plus pris en considération. Cela n’a pas toujours été le cas, pendant longtemps les femmes* n’étaient pas prises au sérieux lorsqu’elles évoquaient leurs douleurs pré-menstruelles.

Nous utilisons le mot “douleurs” car c’est de cette manière que cette période est couramment évoquée. Cependant, comme mentionné précédemment, ces douleurs ne doivent pas être handicapantes, ni trop prononcées. Si tel est le cas, nous le rappelons, il faut demander à passer des examens plus poussés !

Le SPM se définie par deux axes :

  • un aspect physiologique, ce que tu ressens physiquement
  • un aspect psychologique, ce qui se passe dans ta tête (que nous évoquons plus loin dans cet article)

Les symptômes/douleurs pré-menstruelles peuvent parfois se confondre avec les symptômes et douleurs des menstruations. Néanmoins, ils sont parfois de nature différente.

Nous recensons généralement :

  • les douleurs au niveau des seins, plus sensible
  • les maux de têtes
  • la rétention d’eau
  • la prise de poids…

De même que lors des menstruations, ces symptômes tendent à être différents selon chaque femme et cette liste n’est pas exhaustive !

Les différents ressentis psychologique

Nous avons d’abord décidé de te présenter les différents ressentis physiques, ce sont bien évidemment ceux desquels on peut difficilement passer à côté. A présent, nous souhaitons te rendre attentive à tous les différents ressentis de l’ordre psychologique qui surviennent au cours de ton cycle. Il s’agit de tout ce qui se passe dans ta tête. Tout ce que tu ressens d’un point de vue moral, mental.

De la même façon que pour les ressentis physiques, tu vas en avoir des différents à plusieurs moments de ton cycle. Laisse-nous plutôt t’expliquer, en reprenant le même découpage que ci-dessus 🙂

Pendant les menstruations

Le fait de commencer à évoquer ce sujet en parlant de la phase des menstruations va te permettre de vite comprendre le concept !

Avant tout, biologiquement, les menstruations sont le moment où ton utérus se nettoie. Rappelons que c’est à ce moment que la paroi intra utérine, qui jusque là était irriguée et en croissance afin d’accueillir un embryon, est totalement désagrégée. Grossièrement l’utérus fait de la place pour permettre au processus de recommencer à nouveau sur une base saine et neutre.

D’un point de vue symbolique, cela signifie également que tu es en train de faire le vide. A ce moment, tu te débarrasses émotionnellement de ce dont tu n’as plus besoin, des choses dont tu souhaites te délester.

Tes ressentis pendant tes règles

C’est ainsi que lors de cette période, tu peux ressentir diverses choses :

  • fatigue donc besoin de dormir davantage : le grand processus de nettoyage intérieur (dans ta tête) et extérieur (les menstruations) est entamé, ton corps a besoin de repos
  • nostalgie : tu sais que tu te débarrasses de choses (symboliquement) dont tu n’as plus besoin, éprouver de la nostalgie ce n’est pas regretter, c’est quelque part prendre conscience que ces éléments t’ont permis de devenir qui tu es aujourd’hui
  • besoin de calme : cela est complémentaire avec le fait que ton corps est besoin de se reposer

Plus tu prendras conscience de tous ces éléments, plus tu verras ta période de menstruations comme une période agréable et nécessaire pour aller de l’avant et entamer un nouveau cycle. C’est aussi tout cela que te permet l’arrêt de la pilule, c’est à dire redécouvrir la beauté du fonctionnement de ton cycle et de l’importance de chaque phase.

Non la période des menstruations ne doit pas être une période difficile, tu dois aussi lui redonner ses lettres de noblesse !

Avant l’ovulation

Tu te demandes certainement ce qui peut bien se passer dans ta tête avant l’ovulation… Ce n’est pas forcément ce qui est le plus évident à mettre en lumière, cependant nous allons te donner des pistes.

De la même façon que d’un point de vue physique, tu as un regain d’énergie à la sortie des menstruations, mentalement et psychologiquement ce regain d’énergie se manifeste également !

Tes ressentis pendant l’ovulation

Tu peux le ressentir comme suit :

  • Un sens de l’organisation et de la planification plus développé
  • Une hausse de la motivation pour faire telle et telle chose
  • De nouvelles idées qui fusent dans ta tête
  • Tu as tendance à voir la vie du bon côté

Cela dit, attention ! Ce regain d’énergie peut aussi se manifester assez maladroitement, ainsi :

  • Tu peux avoir tendance à partir un peu dans tous les sens
  • Avoir tendance à faire du multi-tâches
  • Avoir du mal à te concentrer très longtemps sur une même chose

Comme dit précédemment, tu peux avoir du mal à prendre réellement conscience de cette période, surtout au début. Tu ne fais certainement pas le lien entre tout cela et le moment de ton cycle menstruel.

Pour arriver à en prendre conscience au fur et à mesure de tes cycles, ce qu’il est important de faire est de répertorier sur ton carnet magique toutes les actions que tu fais dans journée, avec l’entrain et l’humeur avec lesquels tu les as réalisées. Par la suite, c’est en comparant tes cycles entre eux que tu vas pouvoir mettre en lumière ces divers ressentis.

Pendant l’ovulation

Lors de l’ovulation cette fougue que tu avais telle une pile électrique neuve dans la phase précédente va petit à petit être canalisée, pour être utiliser de manière plus judicieuse.

En effet, c’est le moment où tu es au zénith d’un point de vue énergie et concentration.

C’est le moment où les choses te paraissent simples, naturelles et se déroulent sans encombre. Tout est limpide, aussi bien dans ta tête que dans tes actions.

C’est le moment clé de la réalisation concrète des projets imaginés et entamés dans la phase précédente. Tu comprends d’autant plus pourquoi il peut être judicieux de respecter et de comprendre ses phases pour réaliser les bonnes actions en temps voulu.

Avant les menstruations

C’est le fameux retour du SPM ! Et cette fois ci nous allons aborder le côté psychologique du syndrome prémenstruel, qui, rappelons-le peut se manifester en moyenne de 5 à 10 jours avant les menstruations.

Le cycle féminin est assez magique. Tu pars d’une phase où tout va bien, tout est clair, tout est limpide dans le meilleur des mondes à une phase où c’est le flou total, le questionnement à tout bout de champ, comme si rien n’avait jamais été clair.

Comment cela est donc possible ? Et pourquoi ? Tout se passait si bien !

Et bien tout simplement car il y a un temps pour tout ! Nous ne sommes pas des êtres linéaires mais bien des êtres cycliques, le but est donc d’apprendre à honorer chacune de nos phases pour les vivre de manière harmonieuse !

Tes ressentis avant tes règles

Voilà donc ce qu’il peut se passer dans ta tête à ce moment précis :

  • questionnement intense
  • sensation de ne plus maîtriser la situation
  • envie soudaine de vouloir combler un “vide”, tu remarqueras que cela passe souvent par la nourriture mais aussi par des compulsions d’achat…
  • partagé entre le sentiment d’intériorisation et le sentiment de vouloir tout déballer

Nous avons prévu de dédier un article complet à propos de cette phase du SPM d’un point de vue psychologique car crois-nous, c’est une phase sur laquelle nous avons extrêmement de choses positives à apprendre !

Ton corps te parle

Tu l’auras certainement compris avec cet article, tout au long de ton cycle, ton corps t’envoie différents messages. Si tu apprends à les écouter et à canaliser les énergies qui vont avec, tu vas vite te rendre compte que tu ne pourras plus passer à côté !

Nous aimons à répéter cette phrase :


“Notre corps nous parle. Lorsque nous lui montrons que nous l’écoutons, il n’a plus (ou nettement moins) de raison de vouloir se faire entendre par des maux, qui rappelons-le, sont ses “mots” à lui !”

Un des meilleurs moyens de faire cela est donc de prendre conscience de tous ces changements qui interviennent et pour se faire, il faut se munir de son petit carnet magique et y répertorier tout ce que l’on ressent 🙂 ! Cela doit vraiment devenir notre journal de bord de notre transition post pilule ! C’est un moment clé de notre vie qu’il est important de pouvoir retracer !

Et toi, comment se manifestent les différentes phases de ton cycle ? En as-tu déjà pris conscience ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *