Consultation

Glaire cervicale et pertes blanches : tout savoir sur les sécrétions vaginales

Florette & Maëlle
 • 
Publié le 4 avril 2022
 • 
Mis à jour le 19 mai 2022

“Pertes blanches”, “glaire cervicales” ou encore “leucorrhées” : on donne plein de petits noms à nos sécrétions naturelles. À l’arrêt de la pilule, ce sont des éléments physiologiques qui réapparaissent et il est très intéressant de les observer. Ces pertes blanches peuvent te donner des indications précieuses sur ton cycle et sur ta santé, en particulier si elles sont signes d’infections. Décryptons ensemble les différentes sécrétions vaginales.

La glaire cervicale, c’est quoi ?

Les pertes blanches, ou la glaire cervicale, sont des écoulements naturels du vagin. Au fil de ton cycle, la couleur (passant du blanchâtre au transparent) et la texture (passant du collant au filant) évoluent. Et c’est tout à fait normal. Ces changements de textures et de couleurs sont en lien direct avec les changements hormonaux qui se déroulent lors de ton cycle menstruel. C’est d’ailleurs un des principaux signaux de fertilité que tu peux observer en symptothermie. En effet, plus tu te rapproches de ton ovulation, plus ta glaire va devenir filante, transparente, liquide (coucou les oestrogènes, qui modifient la glaire).

Glaire cervicale et pertes blanches : quelles différences ?

Les pertes blanches ou leucorrhées sont un mélange de glaire cervicale, de bactéries, de cellules mortes et de sécrétions vulvaires. Ceci dit, on parle aussi de glaire cervicale pour parler de ces sécrétions puisque ces dernières sont la composante principale des pertes blanches.

Les pertes blanches, est-ce normal ?

Bien sûr ! A l’adolescence, on ne nous a jamais expliqué ce qu'étaient les tâches blanchâtres retrouvées dans nos culottes. On en avait honte, et c’est peut-être encore ton cas aujourd'hui. Mais ces pertes blanches sont normales ! Elles sont liées aux variations hormonales et montrent aussi que tout roule dans ton cycle menstruel.

Comprendre les variations hormonales au cours du cycle l’article

Le vagin est un milieu acide (pour résister aux infections) mais aussi sensible. Les pertes blanches permettent aussi de maintenir la flore vaginale équilibrée. Elles ont aussi d’autres avantages comme favoriser le renouvellement des cellules vaginales ou nettoyer naturellement le vagin. Ton corps est merveilleux, tout à un sens !

glaire et texture

Glaire cervicale et textures

Prête à découvrir toutes les textures et couleurs de la glaire cervicale. Elle n’aura plus aucun secret pour toi ! 

farine + eau

Pertes blanches épaisses

Il est tout à fait normal que tu puisses observer de la glaire dite plus “épaisse”. Généralement, tu peux la comparer à un mélange de farine + un peu d’eau. Lorsque tu la prends entre tes doigts, elle est blanchâtre voire jaunâtre et ne s’étire pas. C’est une glaire qui va former un bouchon muqueux et empêcher le passage des spermatozoïdes. On l’observe généralement en début de phase folliculaire et en phase lutéale.

Quand les pertes blanches épaisses sont synonymes de mycose vaginale

Ce qui doit t’alerter, c’est le changement de quantité et si tu as des démangeaisons. Lorsque les pertes blanches épaisses sont liées à une mycose vaginale, elles sont accompagnées de démangeaisons voire même d’une sensation de brûlure. Dans ce cas, nous te conseillons de consulter un médecin afin de poser un diagnostic clair et faire d’éventuels prélèvements.

Pour te rassurer quand même : la mycose vaginale est une infection courante et sans gravité. Il est d’ailleurs possible de se rendre en pharmacie pour demander conseil à ton pharmacien qui pourra te fournir un traitement disponible sans ordonnance ainsi que des conseils adaptés à ta situation. Ceci dit, si tu ne vois aucune amélioration rapide, une visite chez ton médecin ou gynécologue sera nécessaire. 

Que faire si les mycoses sont récidivantes ?

Une mycose est en lien avec un déséquilibre de la flore vaginale, qui elle-même est étroitement dépendante de la flore intestinale. Si tu vis des mycoses à répétition, il sera important de chercher à travailler de façon globale sur l’équilibre des flores. La prise de probiotiques ne suffira certainement pas pour avoir un résultat durable. Il est possible d’entamer un protocole en naturopathie afin de restaurer et renforcer l’équilibre des flores de façon durable.

crème / yaourt

Pertes blanches crémeuses

Très similaire à la précédente, la glaire crémeuse apparaît en début de phase folliculaire et phase lutéale. Comme tu le sais, la glaire cervicale est étroitement liée à la production de tes hormones sexuelles. C’est d’ailleurs un élément que tu peux observer pour savoir où tu te trouves dans ton cycle.

Quand les pertes blanches crémeuses sont synonymes d’infection

Si cette glaire épaisse (ou ses pertes blanches épaisses) ont tendance à devenir de plus en plus abondantes, épaisses, avec des caillots blancs et des sensations de brûlure et/ou démangeaisons, nous t’invitons à consulter un médecin afin de savoir si tu as ou non une vaginite et la traiter en conséquence. Te rendre chez un médecin te permettra également d’avoir accès à certains prélèvements qui permettront de définir clairement les bactéries en cause.

blanc d'oeuf

Pertes blanches liquides

Lorsque tu ne connais pas ton cycle, que tu ne sais pas comment tout fonctionne, les changements de textures de ta glaire cervicale ou de tes pertes blanches peuvent te sembler inquiétants. Mais les pertes blanches sont liées à l'évolution des hormones au cours de ton cycle menstruel. Lorsque les oestrogènes sont en grande quantité et dominent la progestérone, cela à un impact direct sur la texture de ta glaire. Celle-ci devient alors plus liquide, transparente et filante. Tu peux même avoir l’impression d’être mouillée. Il est possible que tu l'aie ressenti en t'essuyant avec le papier toilette : ça glisse !

Pertes blanches pendant l’ovulation

Cette glaire plus liquide peut être ressentie au moment de l’ovulation. On peut aussi la comparer avec un blanc d’oeuf, tant au niveau de sa texture que de sa couleur.

Tant qu’elle n’est pas accompagnée de démangeaisons ou d'odeur particulière, il n’y a pas lieu de s'inquiéter. Même si elles sont plus abondantes que le jour précédent.

Glaire cervicale rosée 

Les pertes rosés sont en fait un mélange de glaire cervicale et de sang en petite quantité. Ces pertes rosés peuvent être observées soit à l’arrivée de tes règles (juste avant), soit au moment de l’ovulation. Elles sont donc tout à fait normales.

Pertes jaunes

Comme dit plus haut il est possible que tu observes au fil de ton cycle une glaire plus jaunâtre, plus épaisse. Comme toujours, tant qu'elle n’est pas accompagnée de symptômes tels que des odeurs ou des démangeaisons, il n’y a pas lieu de s'inquiéter. Des pertes jaunâtres peuvent être tout à fait normales. Cependant, si tu vois un changement important tant au niveau de la couleur que de son odeur ou de tes sensations, nous te conseillons de te diriger vers ta pharmacie ou ton médecin afin d'obtenir des conseils plus précis sur tes besoins.

Grosses pertes blanches 

Si cette grosse perte blanche apparaît d’un seul coup, qu’elle est accompagnée de caillot blanc, odeurs ou démangeaisons, cela peut-être dû à une infection. Comme toujours, si après quelques changements tu ne vois aucune amélioration, une consultation chez ton médecin ou gynécologue permettra d'éclaircir ta problématique et de la traiter.

Pertes blanches abondantes

Lorsque tu arrives autour de l’ovulation ou que tu te rapproches de tes règles, il est possible que ta glaire soit plus abondante, que tu aies la sensation d’être mouillée. Cette perte blanche plus abondante ne doit pas t'inquiéter. Cela s’explique par une dominance des hormones oestrogéniques.

Odeurs fortes de pertes blanches

Tu as peut-être déjà entendu parler de la Chlamydia, “chaude-pisse” (gonorrhée) ou la trichomonase. Ces infections sexuellement transmissibles (IST) peuvent causer des pertes avec une forte odeur.

Bien souvent, elles sont associées à d’autres symptômes comme une gêne voire une douleur lorsque tu vas uriner, des douleurs ou des saignements hors des règles. 

Comment savoir si tu as une IST ?

Pour réaliser un diagnostic, le test de dépistage est nécessaire. D’ailleurs, pense à faire régulièrement des tests de dépistage IST (même en couple). Bien souvent, les IST apparaissent sans symptômes. En particulier en cas de rapport non protégé, nous t’invitons très fortement à te faire dépister.

Pour cela, rends-toi auprès d’un médecin pour obtenir une ordonnance pour un dépistage des IST. Tu peux d’ailleurs prendre une consultation en ligne si cela est préférable pour toi. Ce test IST s’effectue en laboratoire. 

Suite à celui-ci, tu pourras demander un traitement pour la Chlamydia ou la trichomonase, si les tests s’avèrent positifs. 

Ne laisse pas traîner ce type d’infections. Celles-ci, si elles ne sont pas traitées, peuvent avoir un impact négatif sur ta fertilité.

J’ai des pertes blanches tout le temps

Il est important de prendre en considération son “profil de glaire”. Il est tout à fait possible que tu aies de la glaire tout le temps sans que cela soit dû à une quelconque infection. Toutefois, si cela t’inquiète ou te semble anormal par sa texture, quantité, couleur, n’hésite pas à consulter pour écarter les infections. 

C’est aussi pour cela qu’il est très intéressant de suivre son cycle. Le suivi de cycle est un outil dont on te parle depuis le début de Ma Vie Après. C’est une façon simple d’apprendre à se connaître et d’être actrice de sa santé. Tu auras des informations précieuses sur ta glaire, tu découvriras ton fameux “profil de glaire”, tu sauras quand tes règles arrivent, si tu as ovulé, etc. On ne cessera de vanter les mérites de cet outil, tant il est puissant.

Pertes blanches pendant la grossesse

Durant ta grossesse, il est possible que tu observes des pertes blanches plus abondantes. Cette fois, cette augmentation et ce changement de texture est lié à la fois à l'augmentation des hormones mais aussi à l’afflux sanguin dans la région vaginale. En effet, c’est une période où le renouvellement des cellules des parois vaginales est plus important. Et comme vu plus haut, elles sont évacuées via les pertes vaginales.

Pertes blanches pendant la ménopause

La chute du taux d’oestrogènes peut te faire ressentir de la sécheresse. Cette sécheresse vaginale peut entraîner des irritations et différentes pertes qui peuvent être claires comme jaunâtres. Cela dépend de chaque femme, certaines n’auront plus de pertes, d’autres continueront à en avoir un peu.

À quoi reconnaît-on des pertes blanches anormales ?

À quoi reconnaît-on des pertes blanches anormales ?

Pour reconnaître des pertes vaginales anormales, il faut aussi bien se connaître. D’où l’importance de suivre son cycle et ses changements de textures de glaire. Ainsi, lorsque tu observeras un changement, tu pourras agir plus rapidement sur les symptômes et les traiter.

Quand consulter ?

Il est préférable de consulter un médecin, gynécologue ou au minimum, un pharmacien lorsque :

  • Cela t’inquiète : histoire de te rassurer aussi
  • Te parait anormal : tu te connais, si tu trouves que tes pertes sont changeantes et/ou qu’elles correspondent à d’autres critères de la liste
  • Ça te démange ou te brûle
  • Que tes pertes sentent forts : elles ont une odeur similaire au poisson pourri
  • Qu’elles ont une couleur peu habituelle : vert, gris ou jaune vif
  • Si les rapports sexuels sont gênants ou douloureux
  • Si la texture te semble bizarre : si les pertes ont des caillots, sont mousseuses ou ressemblent à du lait caillé

Symptômes liés à une infection

Si tes pertes sont odorantes, d’une couleur particulière, cela peut être dû à une infection :

  • Vaginose : odeur très forte, coule plus qu’à la normale (déséquilibre de la flore vaginale)
  • Chlamydia (IST) : pertes grisées voir verdâtres
  • Trichomonase (IST) : pertes verdâtres, mousseuses, abondantes, odeur très forte

Dans tous les cas, rends-toi chez ton médecin. Ce sera le meilleur moyen de savoir si tu as vraiment une infection et de la traiter rapidement. Là où tu pourras intervenir, c’est en prévenant celle-ci.

Un avis sur le spa vaginal ?

C’est une mode qui a pas mal tournée sur les réseaux sociaux ces derniers mois. Il s’agit généralement de mélanges à base de plantes, qui sont fait infuser dans de l’eau bouillante dans une bassine et ensuite on s’assoit au-dessus de l’eau bouillante pour profiter des vapeurs. C’est une pratique que nous te déconseillons. Ce n’est pas de cette manière que tu pourras traiter efficacement quelconque infection. Et ça peut plutôt avoir tendance à empirer, car exposer son vagin/sa vulve à des vapeurs et à de l’humidité est peut recommandé. 

Par ailleurs, si tu voulais tester cette pratique en “entretien” pour prendre soin de ton intimité, sache que cela n’est absolument pas nécessaire, ton vagin est autonettoyant. Au plus tu le laisseras tranquille, au mieux il se portera.

Comment nettoyer son vagin ?

Le vagin n’a pas besoin d’être nettoyer, ni avec de l’eau, ni avec quelconque produit. Il est autonettoyant, grâce aux sécrétions vaginales. Elles sont justement présentes aussi pour entretenir le milieu et le maintenir à un pH adapté. C’est pour cette raison qu’il est préférable d’éviter des pratiques qui pourraient déséquilibrer cet écosystème bien rôdé.

Comment nettoyer sa vulve ?

La vulve est la partie externe de l’appareil génital, elle protège l’entrée du vagin. Si tu n’es pas habituée aux sécrétions vaginales, tu as peut-être encore l’impression que c’est sale et qu’il y a besoin de nettoyer sa vulve (par exemple pour faire partir les odeurs). Néanmoins, le mieux est l’ennemi du bien, et là encore le minimalisme sera de rigueur. La vulve peut idéalement être lavée uniquement avec de l’eau, c’est suffisant. Tu peux aussi éventuellement utiliser des produits spécialement conçus pour la sphère intime si tu le souhaites (mais toujours en restant bien à l’extérieur).

Soutenir le projet Ma Vie Après

Depuis 3 ans, Ma Vie Après est une plateforme sans publicité. Grâce à vous et à votre soutien quotidien, ce projet continue à vivre et à évoluer. Si toi aussi, tu penses que ces contenus te sont utiles et qu’ils peuvent l’être à d’autres, sens-toi libre de nous soutenir sur les plateformes uTip, Tipeee ou même PayPal.
Ton soutien nous est précieux alors MERCI !

Qui êtes-vous ?

Nous sommes Florette et Maëlle, deux jeunes femmes ayant arrêté la pilule et découvert les difficultés qui se cachaient derrière ce changement. Nous nous sommes senties seules, sans personne pour nous écouter, ni nous donner des solutions. C'est avec ce constat que nous avons décidé de créer Ma Vie Après : la première plateforme en ligne qui accompagne les femmes dans l'arrêt de la pilule et la reconnexion à leur cycle menstruel. Nous mettons à disposition toutes les informations que nous avons afin de répondre à toutes vos questions : articles, podcasts, publications Instagram, etc. pour un accompagnement personnalisé, vous pouvez prendre rendez-vous avec Maëlle, naturopathe.
Nous suivre sur Instagram | Nous écouter sur le Podcast | Nous lire sur la Newsletter

Tu pourras aussi aimer..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Inscris-toi à la newsletter

Et reste au courant des derniers articles sortis, de nos contenus, des consultations, des promotions, etc.
Nous utilisons Sendinblue en tant que plateforme marketing. En soumettant ce formulaire, vous reconnaissez que les informations que vous allez fournir seront transmises à Sendinblue en sa qualité de processeur de données; et ce conformément à ses conditions générales d'utilisation.
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
Ma Vie Après décline toute responsabilité concernant les propos présentés. Tous les conseils ne sauraient remplacer un médecin ni se substituer à un traitement médical. Il appartient à tous de prendre ses responsabilités en matière de sécurité et de connaissances de sa condition physique. Ma Vie Après ne saurait être tenu pour responsables des conséquences qui découleraient de l’utilisation du site ni, bien sûr, en cas d’interprétation erronée.
Copyright © 2021 Ma Vie Après. All rights reserved.
Mentions légales
crossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram