En arrêtant la pilule, il est très probable que tu souhaites arrêter toute contraception HORMONALE. En faisant tes recherches, deux méthodes de contraception sans hormones se démarquent : le stérilet au cuivre et la méthode de contraception naturelle à indices combinés (aussi appelée symptothermie).

Il n’est d’ailleurs pas anodin que nous recevions des messages de femmes étant en dans l’hésitation à ce sujet. Elles recherchent des réponses pour savoir ce qui leur correspondrait le mieux.

Nous faisons donc cet article pour te donner les informations que tu dois avoir en ta possession afin de faire ton choix en conscience, quel qu’il soit au final. Le but est d’avoir toutes les clés. C’est pourquoi nous allons détailler ces deux méthodes dans cet article.

Pourquoi n’aborder que ces deux méthodes de contraceptions ? Car elles font parties des seules méthodes de contraceptions, sans hormones, et non mécaniques (comme peut l’être le préservatif).

Dans cet article, tu trouveras :

  1. La méthode de contraception naturelle à indices combinés
    1. Et le partenaire dans tout ça ?
  2. Le Dispositif Intra Utérin DIU ou Stérilet au cuivre
    1. Le stérilet au cuivre, son fonctionnement d’un point de vue contraceptif
    2. La pose du stérilet
    3. Quelques conseils naturels pour éviter d’avoir recours à des médicaments tant que possible
    4. Les avantages du stérilet au cuivre
    5. Les inconvénients ou choses à savoir avant de mettre un stérilet au cuivre
    6. Conclusion sur le dispositif intra utérin
  3. Comment faire ton choix au final ?

La méthode de contraception naturelle à indices combinés

La méthode de contraception naturelle à indices combinés est une méthode de contraception basée sur l’observation de ses cycles et des messages que nous envoie notre corps au quotidien. Tu croiseras aussi cette méthode sous le nom de symptothermie (entre autre).

Pour résumer, le principe de toutes les méthodes de contraception naturelle est d’identifier ses périodes fertiles et infertiles. Ceci afin d’adapter sa sexualité en fonction de ces paramètres.

Pour se faire, au quotidien, on analyse différents facteurs : l’évolution de sa température, la texture de nos pertes blanches, nos ressentis physiques et psychiques, etc. Nous combinons ensuite ces indices pour assurer la fiabilité contraceptive. Mais aussi pour avoir une vue globale du moment du cycle où nous nous trouvons.

Nous avons rédigé un article complet à ce sujet pour t’expliquer pas à pas les principes concrets de la méthode de contraception à indices combinés, ou symptothermie.

Et le partenaire dans tout ça ?

Rappelons que cette méthode permet aussi d’impliquer son partenaire dans la gestion de la contraception. Pendant de nombreuses années, cette charge a été endossée uniquement par la femme (penser à prendre la pilule, mettre en danger sa santé etc). Aujourd’hui avec la méthode de contraception à indices combinés, il y a un réel échange autour des différentes périodes du cycle féminin. Cela implique aussi de se protéger avec des méthodes barrières lors des périodes de fertilité. En ce sens, cela responsabilise aussi l’homme dans la sexualité et la contraception du couple.

Il est important pour nous de te rappeler cela. Car à l’inverse, le stérilet au cuivre induit encore une fois que c’est toi qui va porter seule la gestion de la contraception. Tu le vois peut être comme quelque chose de moins pénible que la pilule (car une fois posé tu ne t’en occupes plus). Cependant c’est toi qui va supporter les douleurs et les complications s’il y en a.

Le Dispositif Intra Utérin DIU ou Stérilet au cuivre

Nous n’avons personnellement pas d’expérience concrète avec le stérilet au cuivre. Après avoir étudié la question nous avons choisi de ne pas utiliser ce moyen de contraception. C’est ce que nous te partegerons dans un futur article.

C’est pourquoi en plus de nos recherches personnelles nous avons fait appel à vous pour enrichir notre article. Sur Instagram, nous vous avions demandé de nous partager votre expérience si vous étiez porteuse d’un dispositif intra utérin au cuivre. L’occasion pour nous de te (re)partager notre compte Instagram et de t’inviter à nous y rejoindre. Nous faisons souvent des Story interactives pour créer un maximum d’échange avec vous et surtout évoluer au plus proche de vos problématiques quotidiennes !
Notre appel à témoin portait sur des personnes portant un stérilet au cuivre. Mais il s’est aussi concentré sur des personnes qui ont songé à poser un DIU puis qui ont finalement changé d’avis et pourquoi. Ces deux approches nous semble essentiel pour t’accompagner dans ton choix si à aujourd’hui tu es dans cette situation.

Le stérilet au cuivre, son fonctionnement d’un point de vue contraceptif

Nous expliquons rapidement le mode d’action de cet outil contraceptif, le plus simplement possible. A savoir que sur internet, tu peux trouver plusieurs petites vidéos ludiques qui expliquent la pose et le fonctionnement du stérilet.

Ce qui nous intéresse personnellement, c’est surtout de t’informer sur les ressentis et expériences possibles avec un DIU grâce aux personnes qui nous ont partagé leur témoignage. Effectivement sur internet, tu trouves en première ligne beaucoup d’articles écrits par des journalistes et/ou des professionnels de santé qui parle du stérilet au cuivre. Mais nous ce qui nous intéresse c’est vraiment de te relater les expériences des femmes qui le portent au quotidien.

Le stérilet au cuivre ressemble à un petit T d’une taille variant entre 3 à 4 cm. Il se place dans l’utérus. Son efficacité contraceptive repose sur le fait que le cuivre affaibli les spermatozoïdes d’une part. Et d’autre part, il empêche la nidation d’un ovule dans la paroi intra utérine. Le principe est donc de déléguer la gestion de sa contraception non pas à des hormones de synthèse, mais à l’action du cuivre.

La pose du stérilet

Nous avons trouvé une vidéo très explicative sur YouTube qui montre du début à la fin la pose de ce dispositif intra-utérin. Tu verras aussi comment il se retire. Ainsi que les possibles complications qui peuvent survenir (perforation de l’utérus, mauvais positionnement, expulsion du stérilet). Cette vidéo semble destinée aux gynécologues eux même. Cependant nous sommes censés être autant informés qu’eux sur le fonctionnement et l’application de ce dispositif en détails. Pas de secret si ça entre dans notre corps 🙂 !

La pose du stérilet n’aura donc plus de secret pour toi. Tu peux même connaître le nom de tous les outils dont le gynécologue a besoin pour effectuer la pose !

La pose du stérilet elle même est très bien expliquée dans la vidéo ci-dessus que nous t’invitons chaudement à regarder. Une fois la pose effectuée, le gynécologue fait une échographie pour s’assurer que tout est bien placé and that’s it. Tu es ainsi protégée dès ton prochain rapport sexuel ! Tu as ensuite des rendez-vous de suivi pour s’assurer que tout va bien.

Quelques conseils naturels pour éviter d’avoir recours à des médicaments tant que possible

Il est possible que ton praticien te conseille de prendre un antidouleur ou un anti stress juste avant la pose. Cela peut éviter que tu ressentes de trop grosses douleurs pendant ou après la pose et que tu sois détendue. Rappelons que la pose du DIU est plus ou moins douloureuse selon chaque femme. Il n’y a pas de règles générales et cela dépend aussi beaucoup de ton état psychologique à ce moment-là.

Quelques conseils naturels

  • La passiflore contre le stress et l’anxiété : en gélules ou en granules tu peux en prendre la veille au soir pour bien dormir. Et le jour même avant la pose du stérilet pour être détendue
  • L’huile essentielle de lavande fine pour l’apaisement : Le jour J et notamment avant ton rendez-vous, tu peux te masser le creux des poignets avec une goutte d’HE de lavande fine* mélangée à de l’huile végétale qui a un rôle apaisant. Tu peux ainsi respirer tes poignets pour te détendre.
  • La sauge pour les douleurs utérines : en infusion tu peux en prendre après la pose du stérilet pour minimiser l’impact au niveau des douleurs utérines.
  • L’huile essentielle de menthe poivrée pour les maux du bas ventre : 1 à 2 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée* dans une cuillère à soupe d’huile végétale en massage circulaire et doux sur le bas ventre pour apaiser les maux du bas ventre. Attention à ne pas avoir la main lourde sur l’HE, toujours avoir un volume d’huile végétale bien plus important que le volume d’huile essentielle.
  • La bouillotte pour détendre les muscles de l’utérus : posée sur ton bas ventre durant une vingtaine de minutes pour calmer les douleurs et détendre tes muscles

ET DU REPOS les heures suivant la pose ! Tu peux aussi t’allonger tranquillement avec de la musique apaisante . Concentre-toi sur ton énergie et tes pensées positives sur le fait d’accueillir en toi ce corps étranger. Le tout est d’essayer de faire comprendre au maximum à ton corps qu’il ne faut pas repousser cet élément étranger. Et ne sous estime pas la puissance des pensées positives !

Précautions à prendre avec les huiles essentielles

*Attention l’utilisation des huiles essentielles doit toujours se faire avec précaution. Les précautions de bases sont : réaliser un test sur le pli du coude pour s’assurer de l’absence de réaction cutanée allergique. Et ne jamais utiliser une huile essentielle pure, la mélanger dans de l’huile végétale.

Les avantages du stérilet au cuivre

Nous allons évoquer quelques avantages et inconvénients de cette méthode de contraception, seulement pour te donner une idée globale. Car rappelons que ce que certaines personnes trouvent avantageux ne l’est pas forcément pour tout le monde. Idem pour les inconvénients.

  • Ce dispositif est prescrit par un gynécologue, un médecin ou une sage femme.
  • Une fois posé, il peut durer de 3 à 5 ans selon les modèles.
  • Son prix est abordable, il coûte entre 35 et 50 euros. Il est totalement remboursé si l’on a moins de 21 ans.
  • Contrairement à d’autres contraceptions, tu n’as plus besoin de t’en soucier une fois en place Attention, il faut tout de même faire des examens de contrôle de temps à autre pour vérifier qu’il n’a pas bougé.
  • Sa fiabilité contraceptive est bonne (tu peux retrouver le tableau comparatif des différents moyens de contraception dans cet article). La plupart des femmes qui en porte un se sentent rassurées de ne plus avoir à penser à prendre un comprimé tous les jours.
  • Dans la logique, il y a un retour de la libido. Le stérilet au cuivre ne contient pas d’hormones de synthèse qui inhibent la production de testostérone

Les inconvénients ou choses à savoir avant de mettre un stérilet au cuivre

Nous allons ici te partager ce que la majorité des témoignages que nous avons reçus fait ressortir en terme d’inconvénients. Ou tout du moins, en terme de choses à savoir avant de se lancer dans la pose d’un DIU.

  • Les menstruations sont majoritairement plus abondantes et plus douloureuses. Cela dépend de chaque femme et varie entre douleurs les premières heures des menstruations, à douleurs les premiers jours des menstruations, le tout plus ou moins intense.
  • Il est possible que ton corps essaie de rejeter le stérilet les premières semaines après la pose
  • Ton corps peut ne jamais vraiment s’habituer. Il peut provoquer des contractions à chaque cycle (issu d’un témoignage : “J’avais l’impression d’accoucher à chaque cycle”)
  • Saignements inter-menstruel (pertes de sang hors période de menstruations)
  • Il peut être mal positionné lors de la pose. Auquel cas sa fiabilité contraceptive est en péril d’où l’importance de faire des contrôles réguliers ! Histoire vraie, une personne a témoigné du fait que son stérilet fut placé au niveau du col de l’utérus, donc trop bas. Son nouveau praticien -pas celui qui avait fait la pose- s’est rendu compte qu’il était mal placé, mais c’était 2 ans plus tard… Alors que la patiente éprouvait sans cesse des douleurs.
  • La non implication du partenaire dans la gestion de la contraception
  • Délégation de la gestion de sa fertilité
  • Il faut prendre le temps de faire plusieurs rendez-vous de suivi pour s’assurer qu’il est toujours en place
  • Il faut le faire changer tous les 3 à 5 ans environ. Et éventuellement revivre cette expérience plus ou moins douloureuse selon chaque femme

Conclusion sur le dispositif intra utérin

Aux vues des divers témoignages que nous avons reçus, on se rend bien compte qu’il est impossible de déterminer à l’avance si ton corps va supporter le DIU, ou non.

Hormis certains cas précis de femmes* qui ne peuvent de toute façon pas porter un stérilet (cela est à voir avec ton praticien), il n’y a aucune règle qui puisse t’indiquer ou non si toi tu le supporteras.
Certaines femmes sont ravies d’avoir sauté le pas vers cette contraception même si la majorité affirme avoir des règles plus abondantes et plus douloureuses. Elles préfèrent supporter cela que des hormones de synthèse ou qu’un autre moyen de contraception naturelle. A côté de cela, d’autres femmes ne le supportent absolument pas. Elle le garde parfois plusieurs mois alors qu’elles éprouvent des douleurs intenses. Il est aussi possible que ce soit la seule solution que ton praticien t’ai proposé. Dans ce cas, nous t’invitons à étudier d’autres méthodes de contraception comme la méthode des indices combinées.

Comment faire ton choix au final ?

L’arrêt de la pilule est une grande étape et on se sent souvent perdue. Nous espérons que cet article ait pu te donner les premières clés de compréhension concernant ces moyens de contraceptions.

Dans cet article, nous te partageons les questions essentielles à se poser pour faire son choix en conscience en ayant pris en compte chaque détail. Tu peux également télécharger le quizz en t’inscrivant à la bibliothèque gratuite.

N’hésite pas à nous faire part de ton expérience ou de ta décision dans les commentaires ou en message privé sur notre compte Instagram.