“Je ne pensais pas dire ça un jour mais… mes règles me manquent.”

Cette phrase nous l’avons reçu déjà à plusieurs reprises en message privé. Comme un cri de détresse face à une réaction incompréhensible de la part de notre corps… l’absence des tant attendues menstruations

Que ce soit juste à la suite de l’arrêt de ta dernière plaquette de pilule, ou quelques mois plus tard alors que tes cycles semblaient être revenus à la normal il est possible que tes menstruations se fassent désirer.

Est-ce que c’est normal ?

Dans un cycle menstruel qu’est ce qui est normal et qu’est-ce qui ne l’est pas ? En réalité la “normalité” d’un cycle est un élément assez subjectif et cela dépend de chaque femme. On parle plutôt de cycle “moyen“.

En tout cas il faut bien concevoir que le passage des hormones de synthèse dans notre corps ne se veut pas anodin, tu le sais. Les contraceptions hormonales sont, par définition, les premiers perturbateurs endocriniens auxquels nous sommes exposés lorsque nous les prenons. Il en découle donc un dérèglement hormonal inévitable lorsque nous les arrêtons.

Avant que l’équilibre hormonal ne se rétablisse il faut donc déjà un certain temps, ce qui peut dans certains cas expliquer les cas d’aménorrhées secondaires (absence de menstruations).

Cela dit, il y aussi d’autres facteurs qui peuvent induire des cas d’aménorrhées secondaires tels que :

  • le stress (souvent le premier facteur en cause)
  • le mental (qui va plus ou moins de pair avec le facteur stress)
  • une mauvaise alimentation
  • une déficience micronutritive
  • une activité sportive trop intense
  • un chamboulement émotionnel

Les raisons sont finalement assez multiples. En tout cas, il faut juste garder une chose en tête, notre équilibre hormonal est très sensible et relié à notre équilibre émotionnel.

Rappelons également que d’un cycle à l’autre, la durée de ton cycle peut varier et ceci est normal. Si tes menstruations mettent 5 jours de plus à arriver qu’au cycle suivant, ce n’est pas grave. C’est aussi ça la beauté d’un cycle au naturel, sa durée fluctue. Garde en tête que la durée d’un cycle peut varier de 21 à 35 jours en moyenne.

Dois-je consulter un spécialiste ?

Même si dans une vie de femme “réglée” donc entre la puberté et la ménopause il est possible et pas anormal de se retrouver dans des périodes d’absence de menstruations, on part du principe qu’au bout de 4 mois consécutifs sans menstruations il est conseillé de consulter un médecin.

Attention, cela ne veut pas dire qu’il y a nécessairement des complications ou les traces d’une maladie gynécologique. Cela permet déjà de faire un check up de ton utérus, voir si tout va bien et il est aussi de bon goût de faire des analyses de sang pour voir ce qu’il se passe dans ton organisme. C’est plus un examen de contrôle pour t’éviter de stresser encore pendant des mois et des mois alors que justement, tout va bien. 

Il est donc fort probable qu’à la suite de ces contrôles tout aille bien mais que pourtant… tu n’aies toujours pas tes menstruations. Que se passe-t-il alors ?

Et bien, tout simplement (si on peut dire ça comme ça) il n’est pas rare que ton mental interfère complètement avec le déroulement normal de ton cycle menstruel. Comme nous l’évoquions plus haut, les fluctuations hormonales sont très sensibles à notre équilibre émotionnel et finalement l’impact que peut avoir notre mental. 

Souvent cela peut être dû à un stress intense éprouvé durant une période (courte ou longue) à un chamboulement émotionnel etc. Les raisons sont multiples. Il n’empêche que cela stop tes menstruations pour un temps…

Absence de menstruations ou retard d’ovulation ?

Et bien les deux ! C’est d’ailleurs là que c’est important de ne pas se tromper de problématique. Car on considère souvent le cycle menstruel autour de la présence des règles, or en réalité, un cycle menstruel est loin de se résumer aux règles ! Ce qui conditionne le bon déroulement du cycle menstruel c’est avant tout la présence de l’ovulation. Car une fois que l’ovulation a eu lieu, on entre en phase lutéale et cette phase est stable. C’est à dire que dans les 10 à 16 jours environ après la période d’ovulation les menstruations arriveront naturellement. C’est un fait, c’est comme ça, c’est la manière dont est conçu notre cycle, car nous faisons face à une chute hormonale, l’ovocyte n’ayant pas été fécondé.

Quelles sont les hormones du cycle & quels sont leurs rôles respectifs ? (lire l’article)

Finalement une absence de règles prolongée, donc une aménorrhée secondaire est une période anovulatoire. Cela veut donc dire que l’ovulation n’a pas lieu pendant une longue période (égale à la période d’absence de règles). Les tentatives d’ovulation sont menées en échec. A noter que cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas se protéger pour autant si l’on ne souhaite pas tomber enceinte. Lors de période d’aménorrhée, quelle qu’en soit la durée, il faut se protéger à chaque rapport !

La question qui est alors la plus juste à se poser est : pourquoi je n’ovule pas ?

Les raisons sont multiples et en fait, les raisons vont globalement être les mêmes que celles que nous avons cité précédemment ! Sachant que ce schéma n’est pas rare à l’arrêt de la contraception hormonale du fait du déséquilibre hormonal que cela engendre.

Quelques conseils en cas d’aménorrhées secondaires 

Nous allons dans cet article te donner quelques pistes d’exploration afin de mieux savoir comment agir pendant cette période si tu passes par là. On considérant donc la question sous cet angle : pourquoi je n’ovule pas ? Car c’est avant tout la question qu’il faut chercher à se poser.

Observer son cycle pour mieux comprendre…

Hahaha et oui tu t’en doutes, on était obligée de le placer celui là ! Que seraient nos articles sans te parler d’observation de cycle ? Mais de toute façon tu le sais, c’est vraiment un outil de dingue lorsque l’on arrête la contraception hormonale ! Cela te permet réellement de suivre l’avancée et l’évolution de ton cycle menstruel au quotidien ! ET SURTOUT, cela te permet de savoir si tu ovules et quand tu ovules !

Car ce qu’il est important de pouvoir savoir, comme tu l’auras compris, c’est de surveiller l’ovulation. Et le seul moyen de savoir si tu ovules, et bien c’est de suivre ton cycle en utilisant la méthode d’observation du cycle à indices combinés.

Exemple d’un bullet journal version observation du cycle menstruel

La méthode d’observation à indices combinés te permet donc de détecter les facteurs qui indiquent ou non qu’une ovulation a eu lieu. Et donc de savoir si tes menstruations vont arriver dans les 10 à 16 jours suivants.

Que se passe-t-il dans ton corps lorsque tes menstruations n’arrivent pas ? Et bien si tu ne fais pas de suivi de cycle, tu as vraiment peu de chance de le comprendre…

Alors que, si chaque jour :

Tu auras déjà des pistes afin de mieux comprendre ce que ton corps essaie de te dire ! Et ainsi comprendre si une ovulation a lieu.

Après, peut être que tu suis déjà ton cycle mais que tu ne détectes pas d’ovulation depuis plusieurs semaines/mois ? Dans ce cas, nous allons te donner quelques pistes...

L’hygiène de vie globale

Avant TOUTE autre chose, il faut se pencher sur son hygiène de vie globale. C’est toujours quelque chose que nous mettrons en avant. Aucune solution magique ne saurait remplacer certaines mesures primordiales en terme d’hygiène de vie pour favoriser un cycle menstruel harmonieux.

Ces 3 points font bien sûr partie de l’équilibre général de l’organisme et, de fait, de l’équilibre hormonal et donc d’un cycle menstruel harmonieux. Ce ne sont pas les seuls. Nous avons écrit de nombreux articles pour te donner un maximum de conseils “généraux” pour mettre un maximum de chance du côté de ton cycle menstruel. Cependant pour un accompagnement et des conseils personnalisés à TES besoins, qui rappelons-le, sont uniques, nous t’invitons à te rapprocher de ton naturopathe.

Les infusions magiques

Viendrons ensuite certains conseils, qui pourront t’accompagner pendant cette période d’aménorrhée. Afin d’optimiser le retour de l’ovulation et d’un cycle menstruel harmonieux. Rappelons juste que la base primordiale sera et restera l’hygiène de vie globale, comme indiquée plus haut.

Et pour cela, nous ne pourrions passer à côté de nos amies les plantes ! De nombreuses plantes peuvent vraiment nous donner un coup de pouce dans des périodes comme celles ci. Que ce soit des plantes qui agissent sur la tonicité des muscles de l’utérus, ou encore des plantes qui stimulent les productions hormonales directement et/ou indirectement. Bref, le sujet est vaste et c’est pour cette raison que nous avons crée l’Herbier du Cycle Menstruel !

Cet herbier regroupe 15 plantes locales spécialement indiquées dans l’accompagnement du cycle menstruel au naturel avec en bonus tous ce qu’il faut savoir pour les utiliser en post pilule, évidemment 🙂 Tu y retrouveras des fiches descriptives pour chaque plante, de nombreux conseils d’utilisation et des exemples de synergies, notamment dans le cas d’aménorrhée ! Il y a également toutes les informations nécessaires en ce qui concerne les précautions d’utilisation, nous t’invitons d’ailleurs toujours à vérifier les précautions d’utilisation si tu as l’habitude d’utiliser des plantes.

Pour exemple, des plantes qui sont particulièrement intéressantes sont des plantes comme le framboisier ou l’ortie, car elles sont très riches nutritivement et ce sont des propriétés qui vont nous être d’une grande aide pour complémenter et soutenir l’organisme. De nombreux micronutriments sont impliqués dans le bon déroulement du cycle menstruel tels que le Magnésium et le Fer, des éléments que l’on retrouve en quantité et de façon qualitative dans les infusions de ces deux plantes.

A noter : la meilleure façon de profiter des propriétés de ces plantes c’est avec l’infusion de leurs feuilles ! Les teintures mères et macérat ne sont pas les formes les plus adéquates pour ces plantes là ! On te précise également tout cela dans l’herbier.

Ps: ces deux plantes en infusion sont également très bénéfiques lorsque tu ressens des petits tiraillements au moment de ton ovulation ou de tes menstruations. Si tu en consommes une à deux tasses le premier jour, ces symptômes devraient vite disparaitre. Règles douloureuses post pilule ? Nos conseils pour les accompagner de façon naturelle ! (lire l’article)

Infusion de feuilles de framboisier

Les massages magiques

Outre les infusions, il y a un autre outil magique pour lequel nous pouvons remercier dame nature de nous mettre les matières premières à disposition, ce sont les huiles essentielles !

Voici la recette d’un petit “Mélange pour faire venir les règles” à se concocter en cas de retard de règles de quelques jours (même si rappelons que chaque cycle est différent et qu’une variation de 4 à 5 jours pour l’arrivée des menstruations n’est pas du tout anormal, surtotu si vous avez ovulé !) :

Massez le bas du dos avec 4 gouttes de ce mélange, trois fois par jour, pendant quelques jours.

Il est aussi possible de prendre, sur un comprimé neutre (type sucre, ou cuillère de miel) :

Prendre 3 fois par jour pendant une semaine

Extrait du livre : Aromathérapia” – Isabelle Pacchioni

Les méditations magiques

Comme nous l’évoquions, il est aussi important d’apaiser le mental et l’esprit dans ces cas. Nous avons spécialement créer une petite méditation guidée pour se (re)connecter à son cycle menstruel

Tu peux l’écouter le soir dans ton lit, calmement allongée avant de t’endormir. Ou à n’importe quel moment dans la journée si tu souhaites prendre une petite pause. Le tout est d’avoir l’envie de prendre 7 petites minutes pour soi, pour porter un petit ton attention sur un organe bien souvent oublié, ton utérus. Dans le cas d’un retard ou d’une absence de menstruations, rappelle toi que ton corps essaie de te faire passer un message, alors essaie de l’écouter, consacre toi du temps !

Les mantras magiques

Dans le même esprit que la méditation et toujours dans un but d’apaiser ton mental et de montrer à ton corps que tu portes ton attention sur lui, tu peux aussi écrire ou réciter des petits mantras quotidien.

Dans ces cas, les pouvoirs de l’écrit ne sont pas à négliger. Écrire cela permet d’ancrer les mots dans ton inconscient, car cela sollicite ta pensée mais aussi ta vision.

Alors pourquoi ne pas prendre un petit carnet pour écrire chaque matin des petites phrases positives à l’égard de ton cycle menstruel.

Voilà, ces petits conseils sont à tester par toi même, voir ce qui résonne en toi, ce qui te correspond et ce qui fonctionne pour toi ! D’ailleurs vouloir faire venir tes menstruations alors que ce n’est tout simplement pas le moment dans ton cycle ne rime à rien… d’où l’importance d’observer ton cycle menstruel au quotidien comme mentionné sur le point précédent 🙂

N’hésite pas à nous faire part de ton retour d’expérience, tu peux venir en discuter avec plaisir et en toute bienveillance sur notre espace de discussion privé sur Discord !