Consultation

Comprendre l’absence de règles après l’arrêt de la pilule

 • 
Publié le 24 juillet 2019
 • 
Mis à jour le 11 janvier 2023

“Je ne pensais pas dire ça un jour mais… mes règles me manquent.”

Cette phrase nous la recevons souvent en message privé. Comme un cri de détresse face à une réaction incompréhensible de la part de notre corps… l’absence des règles tant attendues. 

Que ce soit juste à la suite de l’arrêt de ta dernière plaquette de pilule, ou quelques mois plus tard alors que tes cycles semblaient être revenus à la normale, si tes règles ne reviennent pas après avoir été sous contraceptif hormonal, ou qu’elles se sont arrêtées, cet article est fait pour toi.

Quelle est la différence entre les cycles normaux et les cycles sous pilule ?

Les cycles normaux sont soumis aux variations hormonales des hormones ovariennes, l’oestradiol et la progestérone, selon la phase du cycle menstruel. (Découvrir les hormones du cycle menstruel).

Les cycles sous pilule peuvent aussi être soumis à des variations, notamment si les dosages hormonaux de celles-ci varient selon les semaines (c’est le cas par exemple des pilules biphasiques, triphasiques ou multiphasiques). 

Cependant, alors que les cycles naturels impliquent une production hormonale naturelle, la prise de pilule implique la prise d’hormones de synthèse. La production d’oestradiol et de progestérone est alors régulée à la baisse et les hormones synthétiques les “remplacent”. Il faut donc un peu de temps pour que la production revienne à la normale après la prise prolongée d’une pilule. Mais combien de temps ?

Combien de temps pour un retour de règles ou de fertilité ?

Plusieurs études évaluent le temps nécessaire pour retrouver sa fertilité, après l’arrêt d’un contraceptif. Elles évaluent notamment le temps qu’il faut pour tomber enceinte après la cessation d’une contraception.

Dans un regroupement d’études incluant plus de 14000 femmes qui arrêtaient une contraception, orale (utilisée de 24 à 84 mois) ou non (d’autres types de contraceptions étaient incluses tels que les implants par exemple) dans le but d’avoir un enfant, la durée ou le type de contraception n’avait pas forcément d’impact sur le retour de fertilité

Environ 85% des femmes déclaraient une grossesse sur 1 an de suivi. Il semblerait que les méthodes de contraception ne soient pas un problème concernant une future fécondité (néanmoins il se pourrait que d’autres facteurs tel que l’âge puissent jouer).

Concernant l’arrêt de la pilule, il est mentionné des retours de règles aussi tôt qu’une trentaine de jours après l’arrêt du contraceptif oral, et même une grossesse dans les 3 mois, chez des femmes (24-36 ans) qui avaient des cycles réguliers (21-35 jours), avant de commencer à prendre la pilule. 

  • D’autres recherches sont attendues mais il semble que le retour de règles soit assez rapide après l’arrêt de la pilule.

Pourquoi faut-il s’inquiéter de ne pas avoir ses règles ?

De manière générale, un suivi gynécologique est important pour l’évolution de sa santé menstruelle et hormonale. Par ailleurs, une absence de règles est anormale et peut être le symptôme de nombreuses pathologies ou d’une grossesse 😉  !

L’absence de règles ou l'aménorrhée : Qu’est-ce que c’est ?

L’absence de règles est appelée l’aménorrhée. L’aménorrhée peut être :

  • Primaire : les menstruations ne sont pas arrivées à l’âge de 15 ans.
  • Secondaire : les menstruations sont apparues mais s’arrêtent. On parle d’aménorrhée à partir de 3 mois d’absence de règles ou 6 mois d’absence de règles si les cycles étaient précédemment irréguliers. 

Quelles sont les causes de l'absence des règles ?

Dans le cadre d’une aménorrhée secondaire, le médecin va chercher la cause de l’arrêt des menstruations, notamment :

  • Une grossesse
  • Un syndrome des ovaires polykystiques : le diagnostic de ce syndrome ne se base pas uniquement sur l’aspect polykystique, le diagnostic est complexe et implique notamment un examen biologique. L’aménorrhée ou l’oligoménorrhée (avoir des cycles irréguliers qui excèdent constamment 35 jours) est l’un des symptômes du SOPK
  • Une aménorrhée hypothalamique : l'aménorrhée hypothalamique résulte d’une faible disponibilité en énergie. L’origine de l’aménorrhée se situe au niveau de l’hypothalamus, qui produit la GnRH, elle-même permettant la production de la LH et de la FSH. En conséquence la fonction ovarienne est “supprimée” et les menstruations sont absentes.
  • Une insuffisance ovarienne précoce
  • Une tumeur 
  • D’autres désordres endocriniens (hormonaux)

TELLA, comprendre et agir pour retrouver ses règles naturellement

Accompagnement Tella aménorrhée hypothalamique
Accompagnement Tella pour l'aménorrhée

Tella est un accompagnement qui a été crée par Barbara Vulpinari (l’autrice de cet article). Il est issu de plusieurs années de synthétisation de recherches, pour aider les femmes souffrant d’aménorrhée hypothalamique à retrouver leurs cycles naturellement. 

Tella est aujourd'hui suivi par plus de 200 femmes et professionnels. C'est un accompagnement incluant des modules vidéos pour comprendre l'aménorrhée hypothalamique et comment en guérir. Un groupe d'échanges et de soutien privé est également animé par Barbara, dans lequel elle propose des lives et des rencontres en visio sur différentes thématiques.

Quand s'inquiéter de ne pas avoir ses règles ?

Étant donné que l’absence de règles peut être le symptôme d’une pathologie plus ou moins grave, si ce n’est pas une grossesse, il est indispensable de vérifier que tout va bien auprès d’un spécialiste, un gynécologue. 

L’aménorrhée étant définie à partir de 3 mois d’absence de règles. Les recherches indiquant assez constamment une période plutôt courte pour le retour de cycles menstruels après l’arrêt d’une contraception. Il semble raisonnable de consulter votre médecin 3 mois après l’arrêt de la pilule (si ce n’est pas avant évidemment). Seul celui-ci pourra vous dire s’il est nécessaire de faire plus d’examens. 

Néanmoins restez prudente, tous les médecins ne sont pas informés sur les conséquences d’une absence de règles. Nous vous conseillons de trouver quelqu’un qui saura être explicite sur l’importance de cycles menstruels réguliers.

Retrouver sa fertilité

En bref, vous l’aurez compris, les causes sont nombreuses et il faut investiguer. De plus, même si vos menstruations sont absentes, selon votre contexte, il est possible que vous ovuliez. 

Si vous présentez une aménorrhée hypothalamique par exemple, au fur et à mesure que vous vous rapprochez de la guérison, l’ovulation peut avoir lieu, signifiant que vous êtes… fertile ! Une raison de plus pour consulter et en discuter avec un spécialiste. 

Le cycle menstruel : un indicateur de santé

Le cycle menstruel est aujourd’hui reconnu comme un marqueur de santé majeur chez la femme. Vous êtes légitime de poser des questions, de douter, de vous inquiéter. Aucun professionnel de santé ne devrait refuser de vous répondre, de manière bienveillante et compréhensible. Si ce n’est pas le cas, d’autres le feront, ne restez pas sans consulter 😉

Article rédigé par Barbara Vulpinari (autrice experte aménorrhée sur Ma Vie Après)

SOURCES

Barnhart, K., Mirkin, S., Grubb, G. and Constantine, G., 2009. Return to fertility after cessation of a continuous oral contraceptive. Fertility and Sterility, 91(5), pp.1654–1656. https://doi.org/10.1016/j.fertnstert.2008.02.122.

Barnhart, K.T. and Schreiber, C.A., 2009. Return to fertility following discontinuation of oral contraceptives. Fertility and Sterility, 91(3), pp.659–663. https://doi.org/10.1016/j.fertnstert.2009.01.003

Davis, A.R., Kroll, R., Soltes, B., Zhang, N., Grubb, G.S. and Constantine, G.D., 2008. Occurrence of menses or pregnancy after cessation of a continuous oral contraceptive. Fertility and Sterility, 89(5), pp.1059–1063. https://doi.org/10.1016/j.fertnstert.2007.05.012

Girum, T. and Wasie, A., 2018. Return of fertility after discontinuation of contraception: a systematic review and meta-analysis. Contraception and Reproductive Medicine, 3(1), p.9. https://doi.org/10.1186/s40834-018-0064-y

Barbara Vulpinari : L'experte Aménorrhée

Professionnelle de santé de formation, Barbara s'est formée aux sciences de l’entraînement et de la nutrition (Bayesian France), pour comprendre les mécanismes majeurs de ces domaines. Aujourd’hui titulaire d'un master en nutrition de l’université de Middlesex à Londres, elle aide notamment les femmes touchées par l'aménorrhée en créant Tella.
Suivre Barbara sur Instagram | Lire ses autres articlesDécouvrir son travail

Tu pourras aussi aimer..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscris-toi à la newsletter

Et reste au courant des derniers articles sortis, de nos contenus, des consultations, des promotions, etc.
Nous utilisons Sendinblue en tant que plateforme marketing. En soumettant ce formulaire, vous reconnaissez que les informations que vous allez fournir seront transmises à Sendinblue en sa qualité de processeur de données; et ce conformément à ses conditions générales d'utilisation.
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
Ma Vie Après décline toute responsabilité concernant les propos présentés. Tous les conseils ne sauraient remplacer un médecin ni se substituer à un traitement médical. Il appartient à tous de prendre ses responsabilités en matière de sécurité et de connaissances de sa condition physique. Ma Vie Après ne saurait être tenu pour responsables des conséquences qui découleraient de l’utilisation du site ni, bien sûr, en cas d’interprétation erronée.
Copyright © 2022 Ma Vie Après. All rights reserved.
Mentions légales
crossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram